Quels sont les débouchés possibles après un Bac+3, un bachelor ou une licence ?

Digital Campus - école digital
info
Nouveau : Digital Campus débarque bientôt à Strasbourg. En savoir plus

La licence et le bachelor sont deux diplômes de niveau Bac+3 qui peuvent ouvrir à des études de niveau Bac+5 ou les portes de la vie professionnelle, en fonction de la spécialisation. Alors que la licence est délivrée par une université d’État, le bachelor est délivré par une école privée. Quelles sont les principales différences entre ces deux diplômes et que faire avec chacun des deux ?

Qu’est-ce qu’un bachelor ?

Le bachelor est une formation professionnalisante proposée par de nombreux établissements universitaires qui misent davantage sur les cours pratiques et les stages. Il s’agit d’une formation reconnue par les entreprises qui recherchent des profils opérationnels dans l’immédiat et des profils habitués au travail sur le terrain. Le bachelor prépare les étudiants au monde du travail et facilite donc l’insertion professionnelle.

Ce diplôme est de niveau Bac+3 dans le système LMD et nécessite la validation de 180 crédits ECTS. Dans la majorité des cas, le bachelor est délivré par les grandes écoles de commerce ou les écoles autour des métiers du web. Néanmoins, il s’étend de plus en plus vers les autres filières. L’avantage considérable du Bachelor, en plus de sa facilité d’insertion professionnelle, est son ouverture vers une carrière à l’internationale. Par conséquent, un nombre grandissant d’étudiants sont séduits par cette voie.

Qu’est-ce qu’une licence ?

Le diplôme national de licence (ou DNL) est délivré par un établissement public d'enseignement supérieur. Ce diplôme de niveau d’étude Bac+3 vaut 180 crédits ECTS. Il s’agit à la fois d’un diplôme national et d’un grade universitaire de premier cycle du système LMD qui permet la poursuite des études vers le diplôme national de master, un ingéniorat ou un doctorat. Pour certaines filières, le grade licence peut également être délivré par les établissements d'enseignement supérieur privés. L’admission pour une licence se fait généralement via Parcoursup.

Cette formation s’étend sur un parcours essentiellement théorique qui implique l’autonomie des étudiants. En France, il existe plus de 2 400 licences différentes proposées par 80 établissements. Il est donc possible d’obtenir une licence dans la majorité des filières, à savoir les lettres, les langues étrangères, les arts, les sciences humaines et sociales, le droit, l’économie, la gestion, la technologie et la santé. La formation peut être menée en alternance, à distance ou encore en cours du soir.

La licence professionnelle

Certains étudiants se tournent vers la licence professionnelle pour trouver un emploi rapidement. Contrairement à la licence générale qui s’apparente à une formation initiale, la licence pro consacre uniquement la 1ère année aux cours théoriques et dédie les deux autres aux approches pratiques. La Licence pro concerne généralement les enseignements techniques et/ou spécifiques (technologie, BTP, agronomie ou métiers du web) et est ponctuée de stages en entreprises. Les stages dans certaines entreprises sont réellement bénéfiques pour les étudiants grâce à la prise en charge complète des frais de scolarité.

La Licence pro peut être réalisée en alternance (formation continue), ce qui permet de suivre les études et de mener une vie professionnelle. Par ailleurs, elle est accessible après validation d’un niveau Bac+2 (BTS, DUT, L2) et délivre 180 crédits ECTS. Il existe actuellement 2 000 Licences pros en France, avec 180 spécialités différentes. Le rythme alterné peut s’effectuer sous deux modalités :

  • Le contrat de professionnalisation qui s’adresse aux étudiants âgés de 16 à 25 ans effectuant un stage et aux plus de 26 ans dans le cadre d'une reconversion professionnelle.
  • Le contrat d’apprentissage délivré aux étudiants âgés de 15 à 25 ans qui leur permet d’obtenir un RNCP.

Quelles différences entre la Licence et le Bachelor ?

Le Bachelor et la licence sont des formations post-bac de premier cycle de niveau Bac+3. Si le bachelor est exclusivement dispensé par les institutions privées, la licence est majoritairement octroyée par le milieu universitaire. Les différences entre ces deux diplômes concernent entre autres la durée et le déroulement du cursus, l’insertion professionnelle, les orientations après la formation et le mode d’admission.

Entrer à l’Université ou intégrer une grande école

En France, les licences sont des diplômes obtenus après avoir effectué le premier cycle des études à l’université, alors que les bachelors sont l’apanage des écoles de commerce, des métiers du web ou de management. Le fonctionnement, la pédagogie ainsi que les modes d’admission et les reconnaissances des Ecoles supérieures et des universités sont très différents. Toutefois, le bachelor commence à s’étendre à des filières plus diversifiées afin de permettre aux jeunes étudiants d’intégrer rapidement le monde du travail. Si les universités favorisent l’autonomie des étudiants, les Grandes Écoles, elles proposent un accompagnement plus poussé afin d’accélérer l’apprentissage.

 

Durée du cursus

Les licences s’obtiennent après 3 ans d’études à l’université pour clore le premier cycle du système LMD. Les étudiants disposent donc d’un diplôme de premier cycle de niveau Bac+3, qui permet d’obtenir 180 crédits ECTS. Le bachelor, quant à lui, peut être obtenu après 3 ou 4 années d’étude dans une Grande École. Le bachelor 3 ans correspond à 180 crédits ECTS et le bachelor 4 ans à 240 crédits.

Concernant la durée des cours par semaine, les formations bachelor sont très rythmées : les étudiants peuvent avoir jusqu’à 45 heures de cours par semaine, et effectuer jusqu’à 36 semaines de stages et de travaux sur le terrain. Les étudiants à l’université ont plus de temps libre pour les vies associatives et les activités extra universitaires.

 

Les filières et spécialisations

Il existe une centaine de formations en licence, entre autres les licences professionnelles, dans pratiquement toutes les filières : économie, droit, sciences humaines et sociales, gestion, informatique, biologie, tourisme, santé, lettres, communication et multimédia.

Les bachelors, quant à eux, sont historiquement spécialisés en marketing, commerce et management. Mais les offres se sont désormais étoffées pour toucher les domaines du web et du numérique, de la communication, du multimédia, du journalisme et bien d’autres encore. De même, les spécialisations en bachelor ne cessent de se multiplier.

 

Professionnalisation et dimension internationale

Les bachelors visent principalement la professionnalisation des étudiants. Les Grandes Écoles sont d’ailleurs connues pour préparer des profils opérationnels et habitués à la vie en entreprise. Les étudiants en bachelor doivent effectuer plusieurs stages dans le milieu professionnel. Les Business schools favorisent les formations en alternance afin de combiner les études avec les expériences professionnelles. Côté dimension internationale : les bachelors français jouissent d’une très bonne réputation sur le marché de l’emploi international. D’ailleurs, les formations peuvent inclure des séjours d’étude ou de stage à l’étranger. Par exemple, le bachelor international de type BBA (Bachelor in Business Administration) ouvre les portes d'une carrière internationale. Et pour la licence, les étudiants qui l’obtiennent ont une bonne réputation dans le milieu académique, c’est-à-dire dans les universités internationales.

 

Insertion professionnelle ou poursuite d’études

Après avoir obtenu leur diplôme universitaire de niveau Licence, près de 80 % des étudiants poursuivent leurs études pour avoir un Master afin d’avoir une spécialisation. Les titulaires d’une licence ne sont pas encore considérés comme opérationnels dans le milieu du travail. Les diplômés d’un bachelor peuvent quant à eux facilement trouver un emploi à l’issue de leurs 3 années d’études. Cependant, afin d’obtenir un meilleur poste, ou de mener leur propre projet professionnel, certains étudiants décident de poursuivre leur formation, notamment vers un Programme Grande École bac+5, grade Master ou Mastère.

 

Sélection et mode d’admission

En principe, l’admission en licence est ouverte à tous les titulaires du baccalauréat via le portail Parcoursup. Néanmoins, pour certaines filières, l’admission est plus sélective. Il est ainsi primordial de présenter un dossier irréprochable, de réussir les tests et de se distinguer lors de l’entretien de motivation.

Concernant les bachelors, notamment pour les écoles membres de la CGE (Conférences des grandes écoles), la sélection à l’entrée se fait généralement sur dossier et entretien, avec possibilité de candidater hors Parcoursup pour la plupart des cas. Souvent, il est également nécessaire d’effectuer un cours en prépa pour se familiariser avec la spécialisation choisie ou pour se préparer aux éventuels concours d’entrée.

 

Les frais de scolarité

Les frais d’inscriptions et les frais d’études dans les Grandes Écoles sont généralement plus élevés par rapport aux universités. Par exemple, pour l’année 2020/2021, les frais d’inscription à l’université ou dans un IUT sont de 170 €, tandis que pour entrer dans une École de commerce, il fallait débourser au moins 500 €, sans compter les frais de scolarité s’élevant à 7 700 € en moyenne par an.

 

Que faire après un bachelor ?

La formation bachelor est un cursus universitaire court qui permet de décrocher un travail rapidement. Les étudiants choisissent ce parcours principalement pour cette raison. La majorité des étudiants ayant obtenu un bachelor trouvent un emploi dès la sortie de l’école. Les débouchés sont nombreux, que ce soit en France ou l’étranger, dans des secteurs porteurs avec des postes comme :

  • Webdesigner, web marketer ou web développer (pour les métiers du web) ;
  • Manager international ;
  • Responsable du développement commercial ;
  • Responsable opérationnel ;
  • Social media manager ;
  • Responsable marketing.

Quelques étudiants décident aussi de poursuivre leurs études après un bachelor afin de décrocher un diplôme de niveau Bac+4 ou Bac+5. Ce sont généralement ceux qui souhaitent mener leur propre projet professionnel. En outre, les masters proposés par les universités françaises sont accessibles aux titulaires de bachelors enregistrés au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).

Que faire après une licence ?

Première étape dans l'Enseignement supérieur à l'université, la licence permet d’acquérir les bases théoriques avant de se spécialiser. Actuellement, nombreux sont les étudiants préférant intégrer directement le monde professionnel après avoir obtenu ce diplôme de premier cycle. C’est pour cette raison que beaucoup sont conquis par la Licence pro. Mais il faut savoir que près de 60 % des diplômés en licence obtiennent un emploi dans l’année qui suit leur obtention de diplôme. Voici quelques filières qui permettent d’accéder au monde du travail après une licence :

  • Licence en Droit : pour être lieutenant de police, agent administratif, collaborateur de notaire ;
  • Licence en Lettres : pour être documentaliste, rédacteur, formateur ;
  • Licence en Économie Gestion ;
  • Licence en Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives ;
  • Licence en Information Communication (Info-Com) ;
  • Licence en langues étrangères appliquées (LEA).