La Morpheus Cup est un championnat interuniversitaire européen. Cette année plus de 250 étudiants venant de plus de 20 pays d’Europe se sont affrontés à travers des épreuves dans différents domaines, allant de la fintech à l’engineering. Retour sur cet événement unique avec le récit des étudiants de l'école web Bordeaux.

Cette journée du 10 mai fut riche en émotion ! Après avoir récupéré nos badges d’entrée, nos tee-shirts et nos laissez-passer pour la cafétéria (très important, primordial, fondamental, essentiel), nous nous sommes rendu dans une des immenses salles du «European Convention Center » pour commencer cette folle journée d’épreuves.

La Morpheus Cup a commencé par le « General Knowledge » : Pour commencer la matinée, nous avons dégusté un délicieux questionnaire de 45 questions. Assez consistant donc. Armés de notre télécommande, nous devions répondre à des questions à choix multiples en l’espace de 10sec. Au menus : de la culture générale, de la culture science-fiction, des tests de logique mathématique, des rires, des « YES ! », des cris et des « Je l’savais !! ». Pour tout vous dire, c’était éprouvant.

Pour finir, nous étions challengés sur des problématiques touchant au marketing et à l’image de marque à travers plusieurs épreuves sous forme de « speed créa, speed reflexion ». Il était question de trouver des catchlines, des solutions marketing etc en un temps très court.

Durant l’après-midi, se tenait les « Special Challenges »

  • Coding Challenge
  • Business Challenge
  • Marketing Challenge 
  • Fintech Challenge 
  • Engineering Challenge 
  • Design Challenge 
  • Security Challenge 

Nous avons participé au Design Challenge et nous ne sommes pas arrivés premiers. Les classements seront bientôt révélés mais ce qu’on peut vous dire c’est qu’il y a eu une sorte de complot. Assurément. La connexion internet nous a visiblement boudée et ne fonctionnait pas correctement. Malheureusement, nous en avions besoin pour performer lors de cette épreuve. De plus, d’après nos calculs et l’entrainement qu’on venait de s’infliger juste avant, nous aurions dû gagner.

Non, nous ne sommes pas mauvais joueurs. Pas tout à fait. Presque pas. Dès fois seulement.

 Incertains d’avoir été bons lors du « General knowledge » du matin, et déçus de notre prestation de l’après midi, nous avons donc décidé de mettre plus de chance de notre coté en participant à l’un des « Bonus Challenges ». Il s’agissait d’une épreuve de gestion de projet portée par Cronos Group Luxembourg. Nous devions proposer un plan d’action pour la création d’une application mobile portant sur l’éducation scolaire. Devinez quelle équipe a été appelée au micro parce qu’elle a remporté ce challenge. La Team Cawaboumga de Digital Campus Bordeaux. Nous nous sommes fait un câlin, avant de retrouver notre virilité perdue dans l’émotion, puis nous sommes serrés la main.

« Y’a une justice quand même ! »

Cette aventure était tout de même une belle expérience. Si nous devions la refaire, nous la referions (en musclant notre anglais avant le départ). De plus, en tant qu’étudiants participant à la Morpheus Cup, nous avions un accès libre à l’ICT SPRING, un événement international portant sur l’IT et le digital. Une sorte de gigantesque « Semaine Digitale » made in Luxembourg. Nous avons pu profiter des showrooms et des conférences avec notamment le premier ministre luxembourgeois Xavier Bettel, de grands noms de l’innovation comme Google Lunar XPRIZE, des groupes en marche vers la transition numérique comme Novak Djokovic Foundation représenté par Jelena Djokovic ou encore des entreprise comme Canal +, Apple, Best buy déjà installés sur le marché.

Si nous devions définir cette expérience en un hashtag, ça serait : #ElleEstOuLaSoirée