Cette année, Digital Campus Bordeaux a choisi de traiter la thématique du digital au service de la protection des océans dans le cadre de la 6ème édition de Dessine moi un métier digital. Un format table ronde, animé par David Fontanier, autour de laquelle des experts ont évoqué leur relation au digital dans leur travail. Présents ce soir là avec nous : Yann Leymarie, Responsable Bureau Aquitaine & Chargé d’éducation Gironde au sein de Surfrider, Alexandre Dechelotte, co-fondateur de Plastic Odyssey, Maël Prudhomme fondateur de Ekosea, Aurélie Dehouck présidente et fondatrice de i-Sea, Aymeric Jouon fondateur de I clean my sea et Norbert Fradin, fondateur du Musée Mer Marine.

Tous guidés par la volonté de préserver l’intégrité de nos océans et d’y sensibiliser le public dès le plus jeune âge, nos experts ont témoigné de leur engagement pour cette cause au sein de leurs travaux professionnels.

On découvre alors des projets novateurs où le digital joue un rôle prépondérant, qu’il soit simple vecteur de communication ou véritable outil technologique. Et même si la plupart de nos experts admettent être peu familiers avec l’univers du digital, ils ne se sont pas moins adaptés à ses codes et outils par nécessité, par envie, s’entourant parfois même de professionnels.

Nous sont alors présentés de beaux projets tels que les start-ups i-sea et I clean my sea où la technologie rejoint le digital au travers d’un système d’analyse et géolocalisation des déchets présents en mer. Avec Plastic Odyssey, Alexandre Dechelotte fait le pari de valoriser les déchets plastiques en les régénérant en carburant. Un procédé qu’il compte promouvoir en propulsant un catamaran de 25 mètres à l’énergie plastique, à travers le monde.

Dans une démarche plus éducative le Musée Mer Marine a quant à lui mis en place un dispositif de présentation du musée ludique sur tablette, pour les enfants. Une jolie façon de transmettre et de créer du lien avec le plus jeune public.

Les plus avancés en terme de digital n’hésiteront pas à prendre d’assaut les réseaux sociaux, à l’instar de Surfrider qui a fait appel à une agence de communication pour une campagne d’alerte sur l’état de nos plages via instagram.

Dessine moi un métier digital - Digital Campus Bordeaux

Cependant, ce n’est pas parce que le digital est omniprésent dans notre quotidien qu’il faut pour autant négliger la rencontre physique et le partage, souligne Maël Prudhomme qui n’hésite pas à traverser les océans pour rencontrer les porteurs de projets qu’il défend sur sa plateforme de financement participatif Ekosea. « L’humain reste à la base de tout, si nous n’agissons pas avec la nature, la nature fera sans nous. ».

Une chose est sûre, le monde se veut résolument connecté. Quelle que soit la nature des projets qui émergent on ne peut nier l’importance du digital dans nos modes de fonctionnement actuels. Que ce soit pour communiquer avec les publics, faire rayonner son image de marque, trouver des financements, renforcer des outils techniques existants ou aider à protéger notre environnement naturel.

Une table ronde qui aura parfaitement illustrée les liens à faire entre nouvelles technologies et éco-responsabilité, ce pour quoi nous nous sommes aussi engagés !

dessine moi un métier digital - ecole du web bordeaux

Un grand merci à nos experts d’avoir témoigné. Retrouvez la rediffusion de l’événement sur la page Digital Campus Bordeaux.