Pourquoi et comment se réorienter dans le digital ?

Réorientation digital - Digital Campus

Le digital est un secteur porteur, et prometteur, aussi bien pour les jeunes bacheliers, que pour les adultes en phase de reconversion professionnelle. Les travailleurs sont nombreux à se réorienter dans le digital depuis l’explosion des métiers du numérique. Le taux d’embauche dans le domaine du digital ne cesse d’augmenter, et tend à dépasser les autres secteurs d’activités. Pourquoi les métiers du digital attirent autant, et comment réussir la reconversion dans ce sens ?

La hausse des taux d’embauche dans le digital

Avec la digitalisation qui gagne de l’ampleur dans les différents secteurs d’activités, les métiers du numérique sont aujourd’hui en plein essor. Selon les rapports de Pôle emploi, le taux d’embauche dans le secteur du numérique augmenté d’environ 5 % chaque année depuis 2016. Et la pandémie du Covid 19 qui a profondément impacté les interactions n’a fait qu’accentuer cette tendance.
L’apparition des nouvelles solutions numériques et la multiplication des nouvelles technologies ont fait émerger de nouveaux besoins. Et chaque fois qu’un nouveau besoin est identifié au sein d’une entreprise, cela implique également de nouveaux postes à pourvoir. Par conséquent, le secteur du digital est devenu l’un des secteurs qui recrute le plus ces dernières années. Les prévisions de France Stratégie annoncent 170 000 à 212 000 nouveaux postes dans le numérique d'ici 2022. Le digital semble donc être le domaine idéal vers lequel se réorienter professionnellement.

Les opportunités de se réorienter

Le fait de se reconvertir vers une autre profession peut susciter des hésitations et soulève de nombreuses questions chez les sujets. Certains doutent d’avoir les compétences requises pour les métiers du digital, et d’autres n’ont pas la possibilité ni le temps de retourner sur les bancs de l’université suivre des cours. Heureusement, il existe des programmes de formation spécialement conçus pour les travailleurs désireux de se reconvertir dans les métiers du numérique. Ces derniers ont donc la possibilité de conjuguer études et vie active.
Il faut savoir que la réorientation professionnelle n’est pas une tare. Bien au contraire, cela peut amener à une vie professionnelle épanouie. Changer de carrière n’est en aucun cas un signe d’immaturité. Cela fait partie des changements à entreprendre pour évoluer financièrement, mais aussi socialement. Même après la quarantaine, il n’est pas trop tard pour se réorienter vers le digital, à condition d’être suffisamment motivé et passionné (ou du moins attiré) par l’univers du web.

Les bonnes raisons de se réorienter dans le digital

À part le salaire motivant et les fonctions valorisantes (souvent pour un poste de cadre), les métiers du digital présentent de nombreux atouts. Ils sont plus accessibles grâce aux nombreuses écoles du digital et aux divers programmes de formation aux métiers du web. Ces derniers aident les candidats à maîtriser les bases fondamentales et/ou à acquérir les connaissances et compétences nécessaires pour être opérationnel dans un métier spécifique. Il existe aussi de nombreux modes d’apprentissage avec des durées très variées afin de s’adapter aux modes de vie et aux activités professionnelles des apprenants (cours en ligne, ateliers de formation hebdomadaires, cours intensifs de quelques semaines, modules de formation en une journée).

Le digital : la voie de tous les possibles

Le secteur du digital englobe des métiers très variés et spécifiques. Développeur web, community manager, data scientist, développeur d’applications mobiles, graphiste, designer UX ou UI, web marketer… La liste s’allonge de plus en plus pour répondre aux besoins des entreprises et s’adapter aux progrès techniques et technologiques.
Le numérique fait partie des secteurs les plus dynamiques actuellement. Si certaines fonctions requièrent une bonne maîtrise du code et des langages informatiques, d’autres demandent plutôt une bonne connaissance d’Internet et des réseaux sociaux ou encore une sensibilité à l’expérience client. Ceux qui souhaitent s’orienter dans le digital auront donc un large choix et pourront opter pour le métier qui correspond à leurs capacités et leurs appétences.

Le digital est de plus en plus ouvert à tous

Nous sommes aujourd’hui loin des stéréotypes comme quoi il faut être issu de la génération Y pour être un as de l’informatique. Les métiers d’Internet ne sont pas réservés aux geeks qui passent leurs journées à coder devant l’ordinateur ou à faire des jeux en ligne avec des amis virtuels. Les métiers du numérique se sont démocratisés et deviennent accessibles à tous.
Les candidats aux écoles du digital sont majoritairement des bacheliers en série scientifique ou technologique. Un penchant pour les matières informatiques et technologiques va bien entendu augmenter les chances. Néanmoins, cela n’empêche pas les élèves des autres séries de se réorienter dans le digital. Certaines écoles acceptent même les candidatures des personnes sans aucun diplôme ou n’ayant aucun antécédent d’études, de stages ou de profession en lien avec le digital. Mais comme le numérique est assez complexe à maîtriser, il faut être au moins à l’aise avec les outils informatiques.

Comment réussir sa réorientation dans le digital ?

Bien que les métiers du web soient plus accessibles et que les formations qui y mènent soient nombreuses, il n’est pas toujours évident de s'y reconvertir professionnellement. Voici donc quelques conseils pratiques pour les professionnels qui projettent de se réorienter dans le digital.

Choisissez un métier du web en phase avec vos aptitudes

Avant de se réorienter vers le domaine du digital, il est judicieux de faire un état des lieux de vos compétences et de vos appétences. Comme il est rare qu’une personne ayant déjà plongé dans le monde professionnel ait envie de reprendre les études du début, surtout pour la génération Y, il est préférable de choisir un métier du web en adéquation avec ses aptitudes et ses hard skills.
Les métiers du web sont très diversifiés, et quelques-uns sont accessibles avec une remise à niveau par des formations professionnalisantes. La durée de ces formations varie énormément en fonction de la spécialisation, de l’établissement, mais aussi des modules choisis. Les personnes possédant une expérience et des connaissances solides en commerce et marketing par exemple opteront pour les fonctions du webmarketing.
Celles qui ont un talent d’artiste et une grande créativité peuvent prétendre au métier d’infographiste ou d’animateur 3D. Celles qui ont une belle plume se dirigent souvent vers les métiers en lien avec le web content ou le community management.

Choisir des modules de spécialisation au lieu des cours généralistes

Que ce soit pour se réorienter dans le digital ou dans une autre filière, il faut choisir une spécialisation selon son projet professionnel. Si par exemple, vous envisagez de travailler dans le webmarketing, inutile de vous lancer dans un cursus généraliste abordant tous les aspects du numérique. Optez plutôt vers un module de formation dédié au webmarketing qui ne prendra pas plus de quelques semaines. Mais pour que cela soit réellement productif, il faut au préalable avoir un projet professionnel bien précis.

Enrichir son expérience

Comme les missions relatives aux métiers du web sont souvent très techniques, ceux qui jouissent d’une expérience significative dans le même poste ont plus de chance. Bien que les formations soient réellement utiles, les expériences restent un critère décisif pour les recruteurs.
Ces derniers voient plus de qualifications aux profils ayant été confrontés à la réalité du terrain. Effectuer un stage ou un travail de bénévolat dans le domaine concerné serait donc un atout de taille pour se réorienter dans le digital. Faire preuve de polyvalence est également très apprécié dans les métiers du web.

Se former aux métiers du digital

La case formation est absolument nécessaire pour réussir sa reconversion professionnelle dans le secteur du digital. Il existe aujourd’hui de nombreuses formations dont la plupart s’adaptent aux besoins des apprenants. Un grand nombre de cursus s’adressent donc aux professionnels qui souhaitent se former tout en poursuivant leur activité habituelle. Voici les différents modes d’apprentissage destinés aux professionnels.

Les formations intensives

Les cursus qualifiés d’intensifs s’adressent principalement aux adultes qui cherchent à acquérir de toutes nouvelles compétences dans un laps de temps court. Ils intègrent une école ou un programme académique uniquement dans le but d’obtenir un diplôme, et non d’avoir une vie étudiante comme les jeunes apprenants. Ce mode d’apprentissage demande un investissement personnel important. Le candidat doit donc être animé par une profonde motivation ou une ambition professionnelle bien ancrée.

Des formations courtes en présentiel

Pour les personnes ayant besoin de la présence d’un formateur et l’interaction avec les autres apprenants, des programmes de formation de courte durée et saisonniers sont adaptés aux professionnels. Ces derniers bénéficient d’un suivi rapproché et d’un encadrement personnalisé, mais doivent aussi enrichir leurs connaissances par des travaux personnels. Ces formations se déclinent le plus souvent en modules de spécialisation qui relatent les bases fondamentales. Les apprenants sont encouragés à mener des stages en entreprise afin de renforcer leurs compétences.

Des formations en ligne

Les formations à distance sont les plus prisées par les professionnels souhaitant se réorienter dans le digital. Cette option présente les avantages d’être souple et économique. En fonction des établissements ou des organismes qui les proposent, les formations en ligne peuvent être tenues suivant les disponibilités de l’apprenant. Dans ce cas, la formation est entièrement personnalisée. Il est également courant de suivre des cours en visio-conférence avec d’autres étudiants. Dans ce cas, aménager l’emploi du temps est nécessaire. Les leçons et les exercices sont dispensés à travers différents canaux : vidéos, messageries, mails.