Le métier de community manager

Voilà un beau métier sorti tout droit de l’évolution du web ! Le community manager, où CM – comme ils se qualifient, est chargé de créer et animer une communauté d’internautes autour d’un intérêt commun. Il est considéré comme l’ambassadeur de la marque, il doit donc faire parler les produits de son entreprise sur le web. Non il ne s’agit pas d’un faux consommateur, il parle au nom de son entreprise !

Les entreprises ont bien compris l’importance d’avoir un site internet, et les consommateurs en sont ravis. Ils peuvent enfin faire savoir aux marques lorsque quelque chose les déplaît. C’est là où le CM prend toute son importance, il est là pour répondre aux avis, questions et tout autres. Le CM va jouer un rôle de porte-parole.

Son rôle est également de faire une veille sur internet, que ce soit au niveau de ses concurrents ou de sa e-réputation.
Le CM est donc un modérateur, mais il est aussi un créateur de contenus, afin d’humaniser l’entreprise mais également de fournir des actualités. Il tend à devenir par la suite Social Media Manager, Content Manager,..Le CM est généralement à l’affût des tendances technologiques et des tendances web. Il est toujours à la recherche d’un outil qui favorisera sa relation avec sa communauté.

Les qualités

Les qualités indispensables du Community Manager :

- Aptitudes communicationnelles : le Community Manager est le visage de la marque de ce fait sa communication doit être irréprochable
- Engagement & disponibilité : les journées du CM n’ont pas de fin, il doit être capable de répondre à un bad buzz ou à un événement
- Organisation : L’entreprise du CM est souvent sur plusieurs réseaux sociaux, et si le CM travaille en agence alors il devra gérer plusieurs comptes. L’organisation est un élément essentiel sinon il sera rapidement dépassé.
- Animation de la communauté : le cm ne doit pas parler que de sa marque, il doit pouvoir engager les consommateurs dans ces valeurs
- Créatif & drôle : afin de pouvoir toujours créer des contenus uniques
- Autonomie
- Curieux
- Etc…

Le métier de Community Manager possède également des contraintes. 

Il faut  être réactif, faire preuve de diplomatie et de beaucoup d’habilité.
Il est important de savoir que la personne qui occupe ce poste est facilement sur un siège éjectable.

 

 

Les bad buzz :

L’année 2016 a été marqué plusieurs bad buzz. En tout 104 répertoriés en 216, soit une baisse de 5% . Pour 98% des cas, l’entreprise était elle-même responsable de ses bad buzz avec une crise sur 5 lié au sexisme.

Voyons un peu les 3 types d’erreurs de community manager qui mènent à un bad buzz.

- La mauvaise blague : le CM fait une blague qui ne passe pas avec la communauté. 

- L’opportunisme mal placé : le CM qui veut absolument profiter d’une actualité. Il surfe sur l’événement et ça passe mal avec la communauté 

- Le souci technique : il publie malencontreusement un tweet.