Entrer dans le monde du digital après le lycée

Orientation digtal - Digital Campus

La liste des filières d’études universitaires est très longue. L’un des secteurs qui séduit le plus les nouveaux bacheliers est le digital. Étudier le digital permet de faire ses premiers pas dans un monde en constante évolution. Il existe un grand nombre de cursus que les étudiants peuvent suivre, et cela, dans différentes branches du digital. Les formations après le Bac dans ce secteur sont du niveau bac +2 et bac +3. Le point sur le digital et les études supérieures.

Le bac, passage obligé

Les études rythment la vie d’un individu. Le premier palier à franchir est le baccalauréat. Ce diplôme qui s’obtient à la dernière année de lycée a pour but de préparer les élèves aux études supérieures. Il est important de noter que le bac est un passage obligé. L’inscription dans une université ou une école requiert impérativement la détention du bac.
À partir du collège, les matières enseignées deviennent plus spécifiques et les élèves sont amenés à effectuer des travaux pratiques. Ce changement de dynamique dans l’enseignement fait « grandir » les élèves. Ils sont moins accompagnés et ils apprennent à se responsabiliser.
Au lycée, vient le choix de la série. Il s’agit d’un des moments les plus importants pour l’élève. C’est en fonction de la série que les études supérieures seront choisies. Par exemple, ceux qui optent pour la série S seront dirigés vers les métiers scientifiques. Ceux qui choisissent ES seront orientés vers l’économie. Pour les STMG, les études techniques sont plus adaptées.
Tout au long des 3 années de lycée, les élèves devront, en plus de l’école, préparer leurs études supérieures. Ils doivent choisir une filière, trouver un établissement et effectuer les démarches. Bien qu’ils soient toujours accompagnés par l’établissement, cette étape forge leur avenir. Il est très difficile de faire un choix et d’effectuer ces démarches seul, mais les élèves doivent apprendre à se débrouiller, à prendre des décisions et à agir.
En somme, le baccalauréat est bien plus qu’un simple diplôme. Les étapes pour l’obtenir ont toutes été étudiées afin d’entraîner au mieux les élèves pour les études supérieures.

Étudier dans l’une des branches du digital

Le numérique est un secteur qui attire de plus en plus de bacheliers. Cela est surtout dû à la diversité des études et aux nombreux débouchés du secteur. Le digital englobe plusieurs domaines tels que :

Il faut préciser que le digital concerne les nouvelles technologies et Internet. Effectuer ses études supérieures dans le digital équivaut à acquérir des connaissances pointues sur le web.
Pour les entreprises, Internet est d’une importance capitale. Elles utilisent ce support afin d’entretenir un lien étroit avec leurs clients et ce dans le monde entier. C’est pourquoi les entreprises actuelles ne peuvent pas faire l’impasse d’une présence en ligne.
Étudier dans le domaine du digital, c’est apprendre à connaître et à maîtriser Internet. Les étudiants apprendront à :

  • Maitriser tous les outils nécessaires dans le digital ;
  • Définir les différentes stratégies de communication sur le web ;
  • Améliorer l’image d’une entreprise ;
  • Réaliser des supports commerciaux ;
  • Développer des applications ou des logiciels ;
  • Devenir polyvalent et à s’adapter à toutes les situations.

Les étudiants auront des matières différentes à étudier en fonction de la spécialisation qu’ils auront choisie. Ainsi, ils pourront acquérir toutes les compétences attendues par les entreprises. Étudier dans le digital, c’est garantir son avenir.

Une pédagogie différente avec théorie/pratique

Les études supérieures sont très différentes du travail au collège et en lycée. À l’école, un élève passe en moyenne 8h par jour à étudier. Les cours dispensés sont tous théoriques et l’apprentissage est basé sur des leçons et des exercices. Lorsque vous intégrez une grande école ou une université, les différences sautent de suite aux yeux.
Les étudiants allient la pratique à la théorie. Il peut s’agir de stages ou de missions au sein d’entreprises. Cela est fait pour intégrer petit à petit les étudiants au monde du travail. Ils ont ainsi la possibilité d’utiliser les connaissances acquises tout au long de leur scolarité. Il est tout de même important de préciser que les stages n’ont lieu qu’à partir de la deuxième année d’université ou de grande école. La première année est réservée au tronc commun des enseignements théoriques.
Les périodes de pratique sont aussi importantes (voire parfois plus) que les cours magistraux. L’immersion des étudiants dans la « vraie vie » est une étape cruciale. En plus du travail, ils seront en contact avec les petits tracas de la vie active (horaires, challenges, deadlines ou encore stress). La pratique permet aux étudiants de gagner en expérience, avant même l’obtention de leur diplôme.

Des intervenants plus que des profs

Les programmes de l’enseignement dans le digital impliquent tous des cours théoriques, tous domaines confondus. Toutefois, les cours ne sont pas tous dispensés par des professeurs, mais par des intervenants.
Les grandes écoles et les universités travaillent en étroite collaboration avec certaines entreprises spécialisées dans le numérique. Les intervenants qui donnent les cours sont des personnes travaillant dans ces entreprises. Il s’agit de professionnels de différentes branches du digital. Comme ils sont eux-mêmes sur le terrain, ils enseignent les bonnes pratiques aux étudiants. Les cours permettent donc d’en savoir encore plus sur le monde du travail et du digital.

Un accompagnement vers l’emploi

Le secteur digital est toujours en évolution, en lien étroit avec les nouvelles technologies et Internet. Lorsque de nouveaux outils apparaissent, les entreprises doivent s’en emparer et se familiariser avec eux. C’est pourquoi les sociétés spécialisées dans le digital sont en perpétuelle recherche de main d’œuvre de professionnels qualifiés pour utiliser ces nouveaux outils.
La professionnalisation se prépare dès la première année des études supérieures. Le but des formations digitales n’est pas seulement d’apporter des connaissances aux étudiants. Que ce soient les cours dispensés par des intervenants ou les stages et missions en entreprises, le but est d’entraîner les étudiants à entrer dans la vie active.
Les établissements d’études supérieures effectuent un véritable accompagnement des étudiants vers l’emploi. Les formations à suivre pour obtenir un diplôme dans le digital sont toutes professionnalisantes.

Les diplômes à obtenir dans le digital après le lycée

Le digital est un secteur qui ne peut être maîtrisé qu’après des études spécifiques. Comme mentionné précédemment, le digital englobe un grand nombre d’activités différentes. Les étudiants sont donc amenés à faire un choix de filière. La filière détermine ensuite le cursus à suivre.
En général, selon les spécialisations, il est possible de suivre un programme de bac +2 ou de bac +3.

Le Brevet de Technicien Supérieur est un diplôme national de l’enseignement supérieur. Il est agréé par l’Etat et la durée de la formation en BTS est de 2 ans. Il s’agit donc d’un diplôme de niveau bac +2.
La formation en BTS est professionnalisante et peut être suivie en alternance. Tous les titulaires du Bac sont éligibles à la formation.
Le diplôme de BTS est délivré par les grandes écoles.

Le DUT ou Diplôme Universitaire Technologique est un diplôme de niveau bac +2. La formation en DUT dure 2 ans. Elle est surtout axée sur des notions fondamentales, des politiques et des stratégies d’entreprise. Le DUT est délivré par les écoles supérieures et peut être obtenu par tous les titulaires du Baccalauréat.

Le bachelor est un diplôme de niveau bac +3. Il peut être obtenu dans une grande école ou dans une université. Le programme de la formation en bachelor se focalise principalement sur la professionnalisation des étudiants.
L’un des grands avantages de l’obtention du bachelor est qu’il s’agit d’un diplôme reconnu internationalement, accepté par la majorité des pays. Le bachelor est donc le diplôme idéal pour tous ceux qui souhaitent trouver un emploi à l’étranger.
La formation en bachelor est ouverte aux titulaires du baccalauréat. Il est également possible de suivre la formation en bachelor après un BTS ou un DUT. Les étudiants étrangers sont également éligibles, à condition de détenir un diplôme équivalent.

Une possibilité de continuer ses études

L’insertion professionnelle est le but de toutes les formations dans le digital. C’est-à-dire qu’après un bac +2 ou un bac +3 en digital, les diplômés peuvent directement intégrer le monde du travail. Il est toutefois possible de poursuivre ses études.
Le master est un diplôme de niveau bac +5. Il est délivré par une université ou une grande école. La formation en master peut être suivie directement après l’obtention du bachelor.
Pour pousser ses compétences le plus loin possible, il existe le mastère spécialisé. Il s’agit d’un diplôme de niveau bac +6. Le mastère spécialisé permet notamment aux étudiants de se former aux postes à responsabilités.

Faire de sa passion son métier

Le digital est avant tout un monde de passionnés. Pour réussir, il est impératif d’avoir de l’intérêt pour le web et son environnement. Cela permet de rester motiver dans son travail.
Un passionné d’art peut donc devenir Designer Web, Graphiste Web ou Directeur Artistique. Un étudiant qui s’intéresse énormément aux réseaux sociaux peut devenir Social Media Manager ou Community Manager.
Le digital est un secteur qui permet aux étudiants de faire de leur passion leur métier.