DUT et BUT : quelles sont les différences ?

Digital Campus - école digital
info
Nouveau : Digital Campus débarque bientôt à Strasbourg. En savoir plus

Après le bac, les nouveaux bacheliers disposent d’un large choix en matière de parcours universitaires. Pour ceux qui envisagent de suivre des formations courtes permettant d’être directement opérationnel, il est possible de choisir entre un BTS et un DUT, sanctionnés par un diplôme de niveau bac+2. Toutefois, à la rentrée 2021, le DUT sera remplacé par le BUT, durant désormais trois ans.

Qu’est-ce qu’un BTS ?

Formation de niveau bac+2, le BTS se prépare en deux ans dans un domaine spécifique, après le baccalauréat. Il permet de se former à plus de 200 spécialités dans les secteurs tertiaire, industriel et agricole.

Généralités sur le BTS

S’adressant aussi bien aux bacheliers technologiques qu’aux bacheliers généraux, le BTS ou Brevet de Technicien Supérieur est un diplôme national de niveau III, reconnu par l’État. Ce diplôme d’État peut se réaliser en formation initiale, à temps plein et en présentiel. Il est aussi possible de l’effectuer en alternance ou en formation professionnelle continue. Cette formation couvre de nombreuses activités professionnelles réparties en deux catégories principales : les métiers de services et les métiers de production.
Accessible directement après le bac, le BTS favorise une insertion professionnelle accélérée dès la fin des études. Cependant, les étudiants titulaires de ce diplôme ont aussi la possibilité de poursuivre leurs études en intégrant un cursus de niveau bac+3 ou bac+5. Le BTS est dispensé aussi bien par des écoles publiques que par des établissements privés. Généralement intenses, elles intègrent souvent des semaines de cours assez chargées. En effet, le volume horaire des cours se situe entre 32 et 35 heures par semaine.
Si la formation se poursuit généralement pendant deux ans, certaines filières comme les arts et l’hôtellerie requièrent une remise à niveau d’une année avant de commencer le Brevet de Technicien Supérieur. Il existe également des filières offrant la possibilité de passer le diplôme après une année de formation, à condition de détenir le nombre de crédits ECTS nécessaire.

Quel est le programme d’un BTS ?

Le BTS inclut des cours théoriques avec des cours généraux et des cours spécialisés dans le secteur choisi. Ce type de formation mise aussi sur un enseignement pratique se traduisant par de nombreuses semaines de stage en entreprise. Cela permet aux étudiants d’aborder la vie active et d’acquérir une expérience professionnelle.

Comment intégrer un DTS ?

Le BTS étant une formation post-bac, il est accessible aux bacheliers. L’admission s’effectue par voie d’inscription et sur dossier. Divers documents sont demandés aux candidats comme les bulletins scolaires ou une lettre de motivation. Souvent, un entretien oral est organisé pour évaluer les motivations et en savoir davantage sur le projet professionnel de chaque candidat. La gestion des candidatures en BTS est assurée par la plateforme Parcoursup. Toutefois, dans les écoles privées, les candidats peuvent s’inscrire directement auprès de l’établissement sans passer par cette dernière.

Que faire après un BTS ?

L’un des avantages du BTS est qu’à l’issue de cette formation, les étudiants ont le choix entre intégrer le monde professionnel et poursuivre leurs études. Cette qualification professionnelle permet d’accéder à un emploi de technicien supérieur dans les activités de commerce et de service, dans l’industrie ou encore dans le domaine des arts appliqués.
Donnant droit à 120 crédits européens ECTS, ce diplôme favorise aussi les passerelles permettant d’intégrer un parcours de spécialisation. Plusieurs possibilités s’offrent aux étudiants à l’université, dans les écoles d’ingénieurs, dans les écoles de commerce ou dans une école spécialisée.
Après un BTS, les étudiants peuvent notamment poursuivre par un BUT (anciennement DUT). Grâce à des passerelles, ils peuvent intégrer le cursus du Bachelor Universitaire de Technologie à différents niveaux. Après sélection, les étudiants peuvent entrer en première année, en deuxième année, voire en dernière année de BUT. Cependant, une mise à niveau peut être indispensable.

Qu’est-ce qu’un BUT ?

Comme le BTS, le BUT est une formation post-bac. Contrairement au premier, le second se déroule pendant trois ans. Par ailleurs, le BUT ou Bachelor Universitaire de Technologie remplacera le DUT à compter de la rentrée 2021.

Généralités sur le BUT

Le BUT se prépare en trois ans en IUT ou Institut Universitaire de Technologie. Il est présent sur la plateforme Parcoursup à la place du DUT. Fusionnant DUT et licence professionnelle, cette formation permet d’obtenir le grade de licence. Le BUT a été aligné sur les standards internationaux afin de faciliter les échanges avec les universités étrangères. Par ailleurs, ce nouveau cursus permet de viser directement un parcours bac+3 après le bac, en formation initiale mais aussi en alternance. De plus, les étudiants ont la possibilité de suivre un cursus se rapprochant davantage des exigences du monde du travail. Après un BUT, les débouchés sont plus larges, que ce soit en matière d’études ou d’emploi.
Comme le DUT, le BUT est une formation sélective s’adressant aux élèves de bac technologique et de bac général. La sélection se fait sur dossier comportant les bulletins scolaires des candidats. Des tests et/ou un entretien de motivation peuvent aussi être organisés.
Le BUT étant un diplôme national, les compétences acquises dans le cadre d’une mention sont les mêmes dans chaque IUT. Cependant, le contenu des formations est soumis à une adaptation locale à hauteur de 30 %.

De DUT à BUT : les changements opérés

Dans les faits, le BUT a été mis en place afin de fluidifier le parcours des étudiants. En intégrant ce cursus, ces derniers n’ont pas besoin de passer par une sélection supplémentaire pour atteindre le grade de licence. En effet, comme en BTS, après un DUT, les étudiants devaient repasser des admissions pour faire une licence professionnelle.
Tout comme avec le DUT, le BUT intègre 24 spécialités différentes, réparties dans le secteur industriel et dans le secteur des services. Le principal changement réside dans le vocabulaire, puisque les « spécialités » des DUT deviennent des « mentions » en BUT. De même, l’on ne parle plus d’« options », mais de « parcours ». Globalement, le contenu de chaque mention de BUT reste le même que celui des spécialités DUT et des licences professionnelles.
Le BUT amène avec lui une autre nouveauté. En effet, tous les cursus permettent de choisir entre des parcours différents en deuxième année. Pour rappel, tous les DUT ne proposaient pas des options. Par ailleurs, trois mentions de BUT débutent leurs parcours dès la première année, à savoir :

  • BUT Génie biologique ;
  • BUT Carrières sociales ;
  • BUT Information-communication.

Dans ce cas, le choix du parcours doit se faire dès l’inscription sur Parcoursup. À noter toutefois que les vœux groupés ne sont pas disponibles en BUT. Ainsi, le choix de deux parcours dans un même BUT est considéré comme deux vœux distincts.

Quel est le rythme de travail en BUT ?

La formation aboutissant au BUT s’inscrit dans le schéma européen LMD. Organisée sur six semestres, elle intègre des cours magistraux, des travaux dirigés ainsi que des travaux pratiques. En ce qui concerne le rythme de travail, le BUT compte environ 35 heures de cours et de projets tutorés par semaine. À savoir que les cours sont donnés par des professionnels. Par ailleurs, ce cursus accorde une place importante à la professionnalisation. Outre les projets tutorés, les étudiants effectuent plusieurs semaines de stage en entreprise.

Validation du BUT

Le BUT équivaut à 180 crédits européens, soit un niveau bac+3. Son obtention s’effectue sur la base de contrôle continu. À l’issue de chaque semestre, une validation des connaissances des étudiants est effectuée, permettant à chaque fois d’obtenir 30 crédits. À noter qu’aux termes des deux premières années, les étudiants validant 120 crédits sont sanctionnés du diplôme intermédiaire de DUT.

Que faire après un BUT ?

Après un BUT, les titulaires de ce diplôme peuvent accéder au marché du travail. Les conditions d’embauche sont relativement intéressantes, notamment pour les spécialités commerciales et industrielles.
Continuer à se former est une autre possibilité. Après la validation des quatre premiers semestres du BUT, les étudiants peuvent postuler pour rejoindre une licence en vue de préparer un master. Il est aussi possible d’intégrer des écoles d’ingénieurs ou des écoles de commerce.

Les alternatives possibles

Pour les bacheliers désireux de suivre des études dans le domaine du numérique et du digital, les possibilités de formation sont nombreuses. Outre les BTS, BUT et autres écoles d’ingénieurs, intégrer des écoles spécialisées dans ces domaines est aussi possible. Il s’agit d’une solution idéale pour ceux qui désirent s’investir concrètement dans le secteur du digital grâce à une formation technique et pratique. En intégrant une école spécialisée comme Digital Campus, les étudiants acquièrent toutes les compétences nécessaires au monde de l’entreprise. Par ailleurs, ils sauront s’adapter aux évolutions technologiques constantes dans le secteur du numérique.
Ces écoles spécialisées proposent généralement des cursus se déroulant sur cinq ans. Après le bac, les candidats peuvent intégrer différentes formations Bachelors. Cependant, les étudiants peuvent accéder à ces cursus après un bac+1 ou un bac+2. Ainsi, après un BTS, ils peuvent s’orienter vers les formations en numérique ou digital dans une école spécialisée. En ce qui concerne les titulaires du BUT qui choisissent de continuer à étudier, la poursuite de leurs études peut se faire en choisissant un cursus Mastère dans ces établissements spécialisés.
À noter que les modalités d’admission varient d’une école à une autre. Si certains établissements requièrent l’inscription sur la plateforme Parcoursup, cela n’est pas nécessaire pour d’autres. Dans ce cas, le dépôt d’un dossier de candidature est requis.