La Bretagne se distingue des autres régions par le dynamisme de son économie permettant aux professionnels du web de développer leurs activités. Entre les entreprises et les grands incubateurs, différentes possibilités s‘offrent aux jeunes diplômés de Digital Campus Nantes.

Un pilier de la French Tech

La Bretagne est aujourd’hui considérée comme le 2e pôle français dans le domaine des NTIC derrière Paris. Elle concentre 35 % de la recherche publique en NTIC et abrite plus de 650 entreprises spécialisées, notamment dans le web. En 2005, la notoriété de la région est confirmée par la création du Pôle de compétitivité mondiale Image & Réseaux. La Bretagne est aussi l’un des piliers de la French Tech avec la French Tech Brest+, la French Tech Rennes Saint-Malo et Nantes Tech.

Digital Campus Nantes forme des experts du web et de la communication digitale conformément aux besoins des entreprises. Ils peuvent ainsi postuler pour divers emplois dans des agences de webmarketing bretonnes ou proposer leurs services à des entreprises souhaitant améliorer leur visibilité aussi bien sur les réseaux sociaux que dans les annuaires. Les sortants de Digital Campus peuvent également intégrer des startups spécialisées dans la transformation numérique. Ils disposent des compétences nécessaires pour devenir développeur web, community manager, webmaster, webmarketeur, motion designer, UX designer, graphiste, chef de projet web, etc. Les portes ouvertes et les journées de recrutement organisées par les entreprises et Pôle emploi constituent des occasions pour accéder à ces postes.

Des incubateurs pour les créateurs d’entreprise

Les diplômés de la formation professionnelle web - bac +3 de Digital Campus peuvent aussi s’orienter vers la création d’entreprises.

La Bretagne abrite 19 incubateurs de startups mettant à leur disposition aussi bien des locaux que du matériel informatique, des conseils ainsi qu’un accompagnement dans la recherche de financement et l’établissement d’un business plan. Si certains sont orientés vers les nouvelles technologies et la recherche, d’autres se concentrent sur les projets web. Le West Web Valley installé à Brest a pour principal objectif de lancer les jeunes pousses du web. Il propose aux porteurs de projet un hébergement, un coaching et une participation dans le capital. Pour sa part, Le Booster offre son aide aux créateurs de start-ups en mettant à leur disposition des coachs et des experts qui peuvent leur donner des conseils utiles dans différents domaines comme le développement du produit ou le business model. Un espace de coworking est aussi aménagé dans le centre de Rennes. Par ailleurs, Emergys soutient les startups spécialisées dans les technologies innovantes.

Pour information, la Bretagne compte actuellement plus de 1 000 start-ups et projets de start-ups. En 2016, la région a injecté 10 millions d’euros dans Breizh Up pour soutenir financièrement les projets les plus prometteurs.

french tech bretagne