Découvrez l'interview de Jean Baptiste de Bel-Air et Nicolas Malœuvre, fondateurs de Steeple.  

Dans quel cadre avez-vous découvert Digital Campus ?

Nous avons pu découvrir Digital Campus au cours du « Twapéro » de juillet, ou l’on s’est rencontré avec Lucie Baudouin (Directrice Digital Campus Rennes). Au détour d’un verre on a pu échanger sur nos activités mutuelles. On a vite trouvé que nos compétences et nos attraits coincidaient et on décidé de se donner RDV à la rentrée pour développer un partenariat.

Steeple, c’est l’économie collaborative sans le problème de confiance et de proximité géographique puisque avec Steeple on introduit l’économie collaborative dans des communautés fermées ou la confiance et la proximité existent déjà. On travaille avec des écoles comme Digital Campus, des entreprises, des clubs, des associations et finalement toute forme de communauté ou les gens partagent un élément entre eux.

L’économie collaborative est un concept économique selon lequel la collaboration entre les individus est au coeur de toute organisation, notamment celle du travail (prêt d’objets, co-voiturage, partage de service et d’information).

Comment a commencé ce partenariat avec Digital Campus ?

Au début, lors du Team Building en septembre 2015 avec les Mastère Directeur en stratégie digitale qui pendant une journée ont réfléchi à un événement de communication pour promouvoir Steeple.

Comment envisagez-vous la suite avec Digital Campus ?

C’est dans un premier temps une belle découverte car on partage énormément de choses, le partenariat avec Digital Campus nous apporte des compétences, notamment en créativité, ce que l’on a pu voir lors du Team Building. Cela nous aide à prendre du recul et nous aimerions collaborer dans la durée.

Pourquoi collaborer avec notre école ?

Nous voulions travailler avec votre école car les profils des étudiants, on ne l’a jamais trouvé nul part ailleurs. On a travaillé avec d’autres écoles, mais un établissement tourné vraiment vraiment vers le digital, c’est quelque chose de très rare et cela nous sensibilise particulièrement.

A propos de Steeple :

Nommée Steeple (signifiant clocher du village en anglais), le réseau social prône l’esprit de communauté. Chacun peut y créer sa propre communauté selon ses centres d’intérêt et compétences. Tout le monde peut ensuite partager comme sur les réseaux d’échanges de savoir. Idéal pour mieux connaître ses voisins par exemple, se prêter des outils et des compétences dans tous les domaines (bricolage, langues, marketing, communication, commercial...).