Aujourd’hui nous partons à la découverte de Joseph Forsyth, étudiant en deuxième année de Mastère Marketing digital & Brand content à Digital Campus Bordeaux, qui nous parle d’un des temps forts du diplôme, le DC start.

Joseph Forsyth - DC Bordeaux

Joseph, quel est ton parcours ?

Après une licence professionnelle e-commerce/e-marketing en alternance, j’ai souhaité approfondir ma formation : le Mastère Marketing Digital & Brand Content proposé par DC a semblé le plus cohérent avec mes attentes. L’école proposait en effet des projets réels pour des entreprises, comme les grands projets, qui ont suscité mon enthousiasme.

L’alternance était pour moi une suite logique à mon parcours afin de poursuivre ma professionnalisation ; j’ai pu trouver l’entreprise dans laquelle je travaille actuellement grâce à cette école

Quel sujet as-tu choisi pour ton DC start, qu’est ce qui a motivé ton choix ?

A l’entrée en mastère, j’ai intégré une colocation, ce qui a renforcé mon intéret pour le partage et le vivre ensemble. Déjà sensible aux causes contre le gaspillage alimentaire, j’ai souhaité orienter mon projet vers un service alliant ces deux thèmes qui me tiennent à coeur. L’idée de Squirrel, un frigo connecté en résidences étudiantes, m’a paru évidente.

Peux-tu nous en dire plus sur Squirrel ?

Squirrel est un produit/service visant donc à venir en aide aux étudiants, les faire partager, tout en réduisant le gaspillage alimentaire. Un frigo connecté, sur l’exemple des frigos/distributeurs installés en campagne pour le lait, sera disponible 24h/24 dans les résidences étudiantes. Les résidents pourront bénéficier gratuitement de ce service pour léguer leurs produits alimentaires proches de la date limite de consommation, au lieu de les jeter. Une offre premium sera également disponible, proposant au cout de 5€ des paniers hebdomadaires de fruits et légumes, favorisant l’agriculture locale et baissant également le taux de rejet de produits « non conformes » aux critères des moyennes et grandes surfaces. Autour de ce frigo se créera une véritable communauté basée sur l’échange des produits en premier temps, mais également un nouveau lien entre les résidents, actuelle problématique du CROUS par exemple.

Comment as-tu vécu l’aventure DC start ?

Le DC start est une aventure pleine de rebondissements. Il y a le premier stress, pour trouver le projet sur lequel il nous plaira de travailler pendant deux ans. C’est également un tour d’horizon qui permet d’approfondir toutes les notions étudiées pendant les deux années de mastère. Puis le projet se forme, petit à petit, emmenant des rencontres, des échanges, de nouveaux regards. Le DC start est un point central de cette formation, peut-etre le point le plus évoqué, mais le jeu en vaut la chandelle puisque cette expérience se révèle plus qu’enrichissante pour mon futur professionnel.

Quel est ton retour d’expérience à l’approche du rendu ? A quelles difficultés as-tu été confronté ?

Comme je l’évoquais, la recherche d’un sujet motivant est la première (et peut-être la plus important) des difficultés. Cela peut s'averer long, mais l'entourage, les discussions et brainstormings amènent à un projet intéressant. Le DC start est en effet long et complexe, il faut donc savoir se remotiver dans les coups bas et ne jamais lacher pour finir fièr d'un projet que l'on a vraiment souhaité réaliser. A travers les rencontres et les différentes tâches éffectués, l'enrichissement professionnel est indéniable, et je dirai que le DC start m’a donné gout à l'entrepreneuriat.

Comment vois-tu l’après DC Start ?

Bien que le travail effectué m’enthousiasme pour une potentielle suite, je n’ai pas les ressources nécessaires pour le mettre en place dès la fin de mes études, laissant donc le projet en stand-by. En ce qui concerne la fin de mon master, je suis actuellement en discussion avec l’entreprise dans laquelle je suis en alternance pour poursuivre sur un contrat d’un an, me permettant de travailler le développement de leur marque à leurs côtés.

Des conseils à donner pour les futurs DC5 ?

Si je ne devais donner qu’un conseil, je leur transmettrais mon courage afin qu’ils ne lâchent pas en cette année cruciale qui sonne la fin d'un parcours étudiant et qui annonce une suite professionnelle plus que bienvenue.

Un souvenir marquant ?

A vrai dire, je pense que ce serait la joie de la découverte de mon projet de DC start, au travers d’une discussion banale d’un vendredi soir, sur ma terrasse, entouré de mon coloc et de ma petite-amie. Sinon, ce serait la présentation finale des grands projets, ce moment où je suis entré seul sur scène face à une centaine de personnes, poussé par la confiance de mon chef de projet.