Aujourd’hui, place à un focus DC Start un peu spécial puisqu’il a reçu les félicitations du jury, il y a tout juste une semaine, lors du passage de titre I Mastère en stratégie digitale, à Digital Campus Bordeaux.

Joffrey Gentreau, qui termine ses études major de promo, nous présente son projet d’entrepreneuriat dans le digital : Kyber.

joffrey master web bordeaux

Quel est ton parcours, pourquoi avoir choisi d’intégrer Digital Campus ?

Depuis maintenant 5 ans je fais partie de l’équipe d’étudiants de Digital Campus Bordeaux. Après le Bachelor chef de projet web avec option développement, je me suis naturellement dirigé vers la suite, le Mastère Big Data.

Et c’est tout d’abord pour la filière accès web et l’alternance que j’ai choisi Digital Campus Bordeaux dès la sortie du BAC. En effet, être immergé dans une entreprise permet de mettre en pratique tous les éléments vus en cours et apporter une plus-value non négligeable au CV. J’ai été durant 3 ans chez Yescapa au poste de chef de projet UI/UX. J’ai ainsi pu créer la nouvelle identité visuelle de l’entreprise et concevoir des fonctionnalités tournées vers le client final.

Quel sujet as-tu choisi pour ton DC Start, qu’est ce qui a motivé ton choix ?

Depuis tout petit j’aime la technique et fabriquer tout un tas de choses. C’est donc tout naturellement que je me suis dirigé vers un projet accès IIOT (Internet Industriel des Objets) dans un domaine qui ne fait pas rêver tout le monde : la blanchisserie industrielle.

En effet, mon père m’a toujours raconté les problèmes de pannes dans les immenses machines de son entreprise et les heures perdues à les réparer sans savoir quoi faire.
C’est pour simplifier la vie de mon père et de tous ses collaborateurs que j’ai créé Kyber.

Peux-tu nous présenter Kyber ?

Kyber est une solution de récolte, de traitement et d’analyse de données pour prédire les pannes dans le domaine de l’industrie.

Lorsque les machines sont connectées au système Kyber, les données sont analysées et permettent de créer des modèles prédictifs permettant de savoir si une panne va avoir lieu. Ainsi on peut optimiser la production en évitant l’arrêt et faire gagner de l’argent aux entreprises, le tout grâce à une interface intuitive prenant la forme d’un dashboard multi plateforme.

Comment as-tu vécu l’aventure DC Start ?

Le DC Start de Digital Campus Bordeaux est LE point fort du mastère. Il permet de se confronter à la réalité de ce qu’est une entreprise, de comprendre comment cela fonctionne et surtout combien ça coute ! Le format est très stimulant et enrichissant, tant sur le plan professionnel que personnel.

Est-ce que cette expérience « entrepreneuriale » t’a séduite ?

Oui, l’expérience entrepreneuriale m’a séduite. Néanmoins, si j’étais prêt à me lancer au départ, la réalité (surtout financière) m’a très vite ramenée sur terre. Et c’est là toute la force du DC START, essayer pour voir.

Quel est ton retour d’expérience ?

La problématique principale est de ne pas succomber à l’envie de rajouter toujours plus de fonctionnalités à son produit. Mais grâce à l’approche Agile que certains des intervenants apportent, le cadrage et les itérations sont plus faciles à appréhender.

Comment vois-tu l’après DC Start ?

Pour l’instant je ne monterai par Kyber. Mais je tenterai un jour l’aventure de l’entrepreneuriat !

Des conseils à donner pour les futurs DC5 ?

Ne baissez jamais les bras et croyez en vos idées. Apprenez à les défendre et prouvez à toutes et à tous qu’elle peut aller loin.

Un souvenir marquant ?

Un jour, au début de l’année, un intervenant m’a dit que mon projet était trop technique pour des novices et que je n’arriverai jamais à le faire comprendre. Du coup, je me suis forcé à rendre l’explication la plus simple et didactique possible, jusqu’à ce que n’importe qui puisse comprendre.