Découvrez le témoignage d'Erwan Tanguy, intervenant à Digital Campus Rennes.

Quel est votre parcours ?

Parcours universitaire jusqu'en maîtrise d'arts du spectacle, j'ai travaillé dans le théâtre pendant une dizaine d'années avant de me lancer plus sérieusement en parallèle aux métiers du web, que je pratiquais déjà en créant des sites.

Je fais beaucoup de formation en entreprise sur les réseaux sociaux, l'écriture web, la veille et sur des points plus techniques parfois (CSS,jQuery...). Je suis consultant sur la stratégie digitale, la communication web, la visibilité ou le référencement. J'interviens parfois pour rédiger des contenus pour le web.

Comment percevez-vous la formation Digital Campus ?

Digital Campus est un lieu exigeant qui forme la nouvelle génération des professionnels du web. C'est un lieu en devenir à Rennes et je trouve important d'y participer.

Que souhaitez-vous transmettre à vos étudiants ?

Je souhaite leur transmettre le plus de choses possibles, qu'ils ne perdent pas de temps là où j'en ai perdu, qu'ils gardent aussi leur curiosité. Le web est encore un domaine d'activité où la passion est importante.

Quelles sont les perspectives de carrière de vos étudiants ?

Elles sont diverses et à construire. Les entreprises françaises sont très en retard sur le web. Aujourd'hui encore, elle sont encore nombreuses à ne pas avoir de site web quand il faudrait qu'elle déploie une stratégie. Quand elles déploieront une stratégie, le web sera déjà plus loin. Ce retard se comblera par cette nouvelle génération qui évangélisera les entreprises de leurs connaissances et de leurs expériences.

Des offres d'emploi autour de la gestion des réseaux sociaux, de la gestion des projets, de la veille, de la création de contenu et, bien entendu, du référencement devraient augmenter car les besoins sont réels.

Comment définiriez vous votre spécialité ?

J’ai plusieurs spécialités autour des domaines de la veille, de la rédaction de contenu propre au web, du référencement et des réseaux sociaux. J’ai une préférence pour les montages complexes d’automation pour la diffusion de contenu ou la récupération de données dans le cadre d’une veille. L’utilisation d’un outil comme Yahoo ! Pipes ouvre de nombreuses perspectives autour du data.

Quelle est votre méthode de travail ?

Cela dépend des projets. L’analyse de la situation de départ est importante pour moi, c’est la base sur laquelle je m’appuie pour proposer et construire le projet.

Quels sont les outils utilisés ?

J’utilise de nombreux outils qui changent au fur et à mesure de mes pratiques et des nouveautés. Des outils d’automation comme des outils de gestion ou de récupération de données, c’est assez vaste et demande une veille et une pratique régulière.