Clément est co-associé de l'agence digitale Coqpit, basé à Clermont-Ferrand, mais également futur intervenant au sein de Digital Campus Clermont

clément banet - école du web lyon

Pouvez-vous vous présenter ?

Je m’appelle Clément BANET, j’ai 21 ans et je suis co-associé au sein de l’agence digitale COQPIT que j'ai créée en février 2016. J'ai en effet très vite fais le choix de consolider la gouvernance en m'entourant d'un associé en la personne de Monsieur Nicolas AUGEARD.

Quel est votre parcours ?

Fan d’aéronautique, j'ai débuté l'apprentissage à 14 ans sur avions moteur au club d'aéronautique de Loudes. J'ai parallèlement passé un brevet de pilote de planeur ainsi qu'un brevet de parachutisme.
J'ai également été très attiré par l'informatique et tous les mécanismes du web.
C'est dans ces conditions d'une double passion, que j’ai lancé un site web de référencement d’aéroports et d’infrastructures pour pilotes. Cela m'a permis de tester par exemple les Adwords et de générer mes premiers revenus.
J’ai très tôt pensé que mon avenir serait dans ce domaine de compétences et d'émancipation en créant une entreprise.
Aussi, après mon BAC S, après avoir travaillé comme salarié en CDD dans une agence de communication (TNT Communication) pour aider au développement des projets, j'ai pu conforter et confirmer mon projet professionnel en m'installant dans la pépinière d'entreprise de La Pardieu.
Aujourd’hui, j’occupe le poste de Directeur général au sein de l’agence COQPIT, je dirige une équipe d'une dizaine de personnes ainsi que des sous-traitants.
Lors du lancement de COQPIT, en février 2016 à l'âge de 19 ans, j’ai été soutenu financièrement et par des conseils éclairés par le Réseau Entreprendre Auvergne après avoir été Lauréat. Cela m'a permis d'accéder à un prêt d’honneur pour financer COQPIT et de bénéficier des conseils éclairés d'entrepreneurs confirmés. Ce qui a été en effet particulièrement important dans cette démarche, c’est les relations humaines que j’ai créées au sein de ce réseau ainsi que des relations privilégiées avec tous les grands donneurs d’ordres de Clermont-Ferrand. Cela m’a notamment permis d’être accompagné de manière privilégiée par un industriel de la région pour profiter de son expérience de Chef d'Entreprise.

Quel est votre rôle au sein de COQPIT ? de Digital Campus ?

Je m’occupe majoritairement du volet commercial qui demande un investissement de tous les instants.
Contrairement à un commercial « classique », la démarche pro-actif vers nos prospects ne s'est pas révélée concluante. Aussi, le développement d'un réseau de Chef d’Entreprise m'a permis de cibler une clientèle de décideur pour faire connaitre les compétences que peut apporter notre agence aux développements de leurs idées.
C'est naturellement dans ces conditions que la relation de confiance s’est construite au travers d'une expertise que je mets à leurs services.
Cette démarche a porté ses fruits et l'agence s'est étoffée, pour faire aboutir l'ensemble des projets qui nous sont confiés.
La partie administrative est également chronophage. Il y a des papiers, beaucoup trop !!!
Le management des équipes impose également une réflexion et une adaptation de tous les instants. Nous y apportons en effet le plus grand soin car nous considérons que c'est la force de notre agence et créateur de richesses.
Le management est libéré du fait que chaque professionnel est impliqué dans la continuité de chaque dossier qui nous est confié.
Ce cadre nous permet de nous sentir concernés par chaque projet. La performance globale est dans ces conditions augmentée.
Nous avons également fait le choix collectivement de mettre en place un intéressement au bénéfice pour l’ensemble des salariés afin de partager le fruit de notre travail.
Ces axes managériaux nous permettent d’être en forte croissance depuis la création de l'agence avec comme fil conducteur la satisfaction de notre clientèle.

En ce qui concerne Digital Campus, je me positionne comme un facilitateur de projet sur ce territoire. Nous nous occupons de rechercher des professionnels expérimentés pour le compte de Digital Campus afin de proposer une formation professionnelle en accord avec le monde du travail avec lequel les étudiants seront confrontés. Cette approche pragmatique que je partage avec les acteurs de Digital Campus permet de faciliter l’insertion sur le marché du travail.
Nous avons également un attachement tout particulier avec Digital Campus du fait que nous avons accueilli 2 contrats de professionnalisation. Des contrats initialement précaires que nous avons pu pérenniser en CDI à la fin de leurs parcours du fait d'une gestion prévisionnelle des ressources humaines.

Selon vous, en quoi se reconvertir dans les métiers du web, qui plus est à Clermont-Ferrand, est un enjeu pour un salarié ?

Malgré les aprioris existant encore aujourd’hui, Clermont-Ferrand regorge d’entrepreneurs, dans le numérique et avec des besoins numériques. C'est un écosystème très important.

Il ne faut pas oublier que le numérique est un métier d’avenir et qu’aujourd’hui l’offre est supérieure à la demande notamment à Clermont-Ferrand.

Les besoins sont multiples, les opportunités importantes selon les domaines de compétences.

Nous pouvons compter également sur des acteurs majeurs comme Michelin, CGI, Almerys, Domeraider qui recrutent plusieurs centaines de développeurs sans oublier la centaine d’agences web présentes dans la métropole.

Le coût réduit de la vie à Clermont-Ferrand face aux grosses métropoles telles que Lyon, Marseille ou Paris est également un facilitateur de projet.

Qu’est-ce qui vous plait le plus dans l’école ?

L’école nous permet de nous rapprocher de compétences à fortes valeur ajoutée. Un stimulus nécessaire pour conserver la dynamique de notre agence.

Les étudiants de Digital Campus, riches de toute la partie théorique indispensable pour approcher ses métiers, peuvent trouver facilement auprès d'agences comme la nôtre toute l'expertise nécessaire pour compléter leur formation.