Focus sur Clélia Bondu, étudiante en dernière année de Mastère Big Data et Data stratégie à Digital Campus Bordeaux. Elle nous parle de son parcours et nous présente son projet de DC Start, Phényo !

clelia bon ecole du web bordeaux

Clélia, quel est ton parcours et pourquoi avoir choisi d’intégrer Digital Campus ?

Cela fait 3 ans que j’ai intégré la famille DC.

Je suis arrivée en 3ième année du Bachelor Web option Développement web. Avant, j’ai fait un DUT MMI à Bordeaux.

Si j’ai choisi Digital Campus Bordeaux, c’est parce que je pouvais faire de l’alternance : apprendre tout en travaillant pour commencer à gagner sa vie, je trouve ça génial ! En plus, le diplôme est reconnu par l’état. Mais surtout le programme m’attirait. On a un socle commun touche-à-tout qui permet de rester aux aguets sur tous les domaines du digital. La spécialisation est là pour approfondir un sujet qui t’intéresse et que tu n’as pas l’opportunité de travailler en entreprise. C’est pour cela que j’ai choisi le développement. En effet, je suis chargée webmarketing dans mon entreprise et le développement je le voyais de loin. Grâce à l’option, j’ai mis les mains dans le cambouis et j’ai mieux compris les problématiques techniques.

La formation DC permet vraiment de cerner toutes les dimensions du web.

Quel sujet as-tu choisi pour ton DC Start, qu’est ce qui a motivé ton choix ?

Étant gymnaste et entraîneur, j’ai vécu et vu beaucoup de blessures entraînant un arrêt de la pratique. Et une blessure longue signifie, bien souvent, des séances chez le kinésithérapeute. Ces dernières sont nécessaires mais souvent longues et répétitives créant une perte de motivation.

De plus, peu de kinésithérapeutes peuvent s’équiper de matériaux connectés à cause de leur coût trop élevé qui leur permettrait de mesurer les progrès de leur patient et donc d’optimiser le processus de rééducation.

C’est pour tous les sportifs blessés que j’ai voulu créer un outil permettant de rendre plus ludique la rééducation ! Avec Phényo, la rééducation va devenir plus fun pour les patients grâce la gamification des exercices et plus efficace pour les kinésithérapeutes grâce à la visualisation de données.

Peux-tu nous parler de Phényo ?

Phényo est une solution de gamification et de reporting de la rééducation pour les kinésithérapeutes et leurs patients.

Phényo prend la forme d’une application tablette couplée à un bracelet utilisant l’électromyographie. Sur la plateforme, chaque jeu analyse les mouvements et les traduit dans un environnement virtuel. Cela permet une prise en charge globale du patient grâce à la récolte des données. En complément, une web application permet au kinésithérapeute de gérer ses patients et de programmer des séances.

Comment as-tu vécu l’aventure DC Start ?

Je trouve ce format de fin d’études formidable ! Nous travaillons sur un sujet qui nous plaît et nous devons traiter tous les aspects digitaux mais également de création d’entreprise. C’est très stimulant et nous devons faire beaucoup de recherches pour n’oublier aucun aspect. C’est aussi une constante remise en question, des échanges pour évoluer. J’ai beaucoup appris grâce à l’aventure DC Start (et je suis bien contente de faire cela plutôt qu’un mémoire !).

Est-ce que cette expérience « entrepreneuriale » t’a séduite ?

Au départ, j’étais toute excitée et je pensais vraiment donner vie à Phényo. Cependant, j’ai pris conscience que cela requiert beaucoup de ressources financières et humaines et je me sens encore trop jeune pour démarrer en sortant des études. Par contre, je le garde bien au chaud jusqu’au moment où je serai prête, les épaules assez solides.

Quel est ton retour d’expérience à l’approche du rendu ?

La charge de travail est conséquente, il ne faut pas se laisser avoir par le temps. Il faut travailler de manière constante et ce n’est pas vraiment pas facile. Surtout qu’en avançant, on remet toujours le projet en question, il évolue jusqu’au dernier moment et il faut avoir conscience qu’il ne sera jamais parfait.

Comment vois-tu l’après DC Start ?

La vie après le DC Start est encore floue, je souhaite changer d’entreprise mais continuer en tant que salariée encore quelques temps afin de gagner davantage en compétences. Je garde Phényo en tête mais pour l’heure c’est encore trop tôt pour moi.

Des conseils à donner pour les futurs DC5 ?

Donnez-vous à fond ! Testez, créez, échouez, recommencez. Pendant 5 ans, vous allez développer vos compétences et trouvez ce qui vous passionne le plus.

Un souvenir marquant ?

Mon premier jour à Digital Campus. Arrivant directement en 3ième année au milieu d’une classe qui se connaissait par cœur (cela faisait 2 ans qu’ils travaillaient ensemble), c’est toujours stressant de devoir se faire une place parmi une équipe déjà soudée. J’y suis arrivée et cela est toujours un excellent exercice lorsqu’on intègre une entreprise et son équipe.