Vous êtes ici

Audrey Hyvoz, étudiante à Digital Campus à Montpellier

Témoignage et rencontre avec Audrey Hyvoz,.

Etudiante en deuxième année à Digital Campus sur le Campus du Millénaire à Montpellier, à gentiment acceptée de nous rencontrer pour nous parler de son parcours atypique et inspirant.

Raconte-moi ton parcours au sein du Campus du Millénaire à Montpellier ?

Mon parcours est un peu atypique ! J’étais prête à faire ma rentrée dans une école, qui a finalement fermée définitivement ses portes, je me suis alors mise à la recherche d’une formation équivalente. C’est comme ça que j’ai découvert l’ESARC. J’ai donc intégré le Campus du Millénaire en intégrant l’école d’ESARC, en formation BTS NDRC. Une fois dans ma formation, je me suis rendu compte que ce n’était pas ce que voulais faire … Mais j’ai la chance de faire partie d’un campus multimarques et c’est comme ca que j’ai rencontré Morgan Martin, intervenant sur le campus et notamment chez Digital Campus. On a discuté de mon parcours, de mes envies et mes aspirations, et on en a conclu que j’avais le bon profil pour Digital Campus. J’ai par la suite rencontré, Lucie Delplanque, Responsable de la performance pédagogique, qui m’a fait passer mon entretien d’admission et c’est comme ça que j’ai finalement intégré la promotion de Digital campus.

Qu’est-ce qu’il te plait dans ta formation au sein de Digital Campus ?

C’est un tout ! Il y a plusieurs choses qui me plaisent dans ma formation, mais je pense qu’en premier je dirai les projets.

L’année est rythmée par différents projets (hackathon, business game, business projet, grand projet etc.) ce qui nous permet une certaine dynamique, et surtout d’avoir un pied dans « le concret ». En effet, la plupart des projets que l’on réalise sont directement lié à des problématiques d’entreprises, ce qui nous donne la réalité du terrain et permet de nous professionnaliser.

C’est naturellement que je donne en deuxième point, ce qui me plait à DC, c’est la professionnalisation. Avec les entreprises lors des projets, mais aussi dans le cadre de notre alternance, et enfin en ayant des « intervenants » et non des « professeurs », ce sont des professionnels, des passionnés ce qui nous permet d ‘avoir des cours complets : entre la technique, la pratique et la réalité du marché du travail.

Enfin, je dirai la mixité des profils dans les promotions, ce qui nous permet de « mélanger » les promos, ce qui est un avantage considérable lors des projets ou tout simplement pour le côté personnel, cela permet une ouverture d’esprit, et d’avoir la possibilité d’échanger avec différents profils, et ça c’est hyper enrichissant !

Est-ce qu’il y a un projet qui ta particulièrement plu ?

Oui ! Même si beaucoup m’ont plu, j’en ai un en particulier qui me revient. C’est le Grand Projet de l’année 2022, c’était pour un Festival, le Waya Festival.

Malheureusement le projet n’a pas pu voir le jour, mais nous avons travaillé 6 mois dessus, nous avons établie la stratégie globale du festival, et ça c’était hyper chouette.

Un dernier mot pour les futur.es étudiant.es ?

Je dirai que c’est une formation globale, qui vous donnera toutes les bases pour réussir, et que tout est possible à celle ou celui qui a envie !

L'actualité du réseau Digital Campus

Maëlenn Rochois – France Parkinson

Maëlenn Rochois : diversité de projets et engagement

Lire l'article

Alumni Emmanuelle Hamon

Emmanuelle Hamon : de l'école au digital B2B à Montréal

Lire l'article

Voir toute l'actualité