Digital Campus Bordeaux et Objectif Aquitaine ont invité le président d'AEC, à  rencontrer des chefs d'entreprise et des étudiants dans les salons de l'Automobile Club du Sud-Ouest (ACSO) à  Bordeaux.

"FACE AUX MASTODONTES, IL EST NECESSAIRE DE CREER DES ALLIANCES"


L’ESGC&F Bordeaux et Objectif Aquitaine ont invité Marcel Desvergne, président d’Aquitaine Europe Communication (AEC), à rencontrer des chefs d’entreprise et des étudiants dans les salons de l’Automobile Club du Sud-Ouest (ACSO) à Bordeaux.

 

LE CAMPUS DE BISSY : Grâce à la création de Digital Campus, Campus de Bissy, à Mérignac (33), a fait un saut pédagogique qualitatif encore rare dans la région, en créant un tronc de formation commun aux premières et deuxième années de ses trois écoles supérieures : ESGC&F (commerce, marketing), ESARC Evolution et ECRAN (multimédia). Philippe Schoda, patron de Campus de Bissy, en revient toutefois aux fondamentaux : "40% de nos 1.100 étudiants sont formés en alternance. Et il est important de nous rapprocher des entreprises pour faciliter leur insertion : d’où le partenariat noué par ESGC&F, qui se traduit par cette deuxième rencontre."

 

L’INNOVATION NUMERIQUE : Digital Campus ? Une innovation axée sur le travail en réseau plébiscitée par la communauté numérique. "Marcel Desvergne fait partie du conseil de gouvernance de Digital Campus, qui se propose de lier entre elles les formations en informatique, multimédia, commerce et marketing. Les étudiants bénéficieront de cette innovation pédagogique à la rentrée 2012", confirme Eva Garraud, directrice du développement de Digital Campus.

 

MARCEL DESVERGNE, LE PARCOURS : "Je suis passé du stade d’habitant de Caudéran (…) à celui de citoyen numérique. J’ai fonctionné avec de vraies ardoises à l’école publique. Aujourd’hui j’ai un doudou numérique (smartphone). Je m’appelle marcel.desvergne@aecom.org, c’est mon identité. Je viens de l’éducation populaire, de la Ligue de l’enseignement."

 

UNE IDEE D’IL Y A 18 ANS : "Ensuite j’ai organisé, d’abord à Lacanau, puis à Carcans-Maubuisson et Hourtin, des rencontres autour de la télévision, avant de glisser vers les technologies de l’information et de la communication (TIC), et le numérique. Ainsi est née l’Université d’été de la communication. L’idée d’avoir une structure permanente autour du numérique est née il y a 18 ans avec jacques Valade, alors président de la Région. AEC (Aquitaine Europe Communication) s’inscrit dans cette perspective."

 

DES CHOIX STRATEGIQUES : "Aquitaine Europe Communication compte 12 salariés et gère un budget de 1,9 M€ abondé par le Conseil régional d’Aquitaine à hauteur de 65%. Ce n’est pas une structure de la Région. Au-delà du mythe de la création de la start-up dans un garage, il y a les grandes universités, de grandes entreprises. Autant d’éléments qui vont dans le même sens. Faut-il tout regrouper ? Non. Mais face aux mastodontes, il est nécessaire de créer des alliances. Savoir comment réagir, cela fait partie du travail d’AEC ; nous réfléchissons et participons à des choix stratégiques."

 

ACTEUR D’UN ECOSYSTEME : "Nous assistons au développement étonnant du doudou numérique chez les personnages âgées qui deviennent des « geeks » et des laudateurs du numérique. Parmi les nombreuses questions posées par cette technologie, il y a celle de la solitude des individus. L’évolution vers des hommes et des femmes rend nécessaire l’entente entre les acteurs de cet écosystème."

 

Jean Philippe Dejean pour Objectif Aquitaine | Janvier 2012

 

-----
(1) ESGC&F, Ecole supérieure de gestion, commerce et finance