Du 10 Juin au 10 Juillet 2016 s’est déroulé l’EURO 2016 à Bordeaux. C’est à cette occasion qu’Instappen, projet et application développée par Pierre Lauret, étudiant en 2ème année Mastère Expert en Stratégie Digitale à Digital Campus, fraîchement diplômé, a fait sa première apparition sur un événement d’ampleur internationale. Ce projet a fait le cas du projet de création d’entreprise de fin d’études de Pierre dans le cadre de son mastère. Ce fut une grande opportunité pour Pierre de dévoiler au grand son jour son application dans le cadre d’un si bel événement.

Instappen, le community wall via Instagram, est une expérience interactive en temps réel qui permet d’afficher et de motiver les interactions sur mobile pendant un événement. Les photos publiées et sélectionnées étaient ensuite reliées à un social Wall sur le site de l’Euro 2016.

 

L'école web Bordeaux a répondu à l’appel à projets lancé par Bordeaux Métropole et l’UEFA. Le projet de Pierre a été retenu par la commission officielle car il répondait aux attentes du brief de départ : Faciliter l'implication des bordelais métropolitains autour de l'événement EURO2016 à Bordeaux par la création d'un outil qui génère de la conversation par un échange interactif, participatif et ludique.

 

Cet objectif répondait à un double besoin présenté par Bordeaux Métropole :

  • Concevoir des ateliers, applications, expositions centrées sur le numérique et le football.
  • Associer les visiteurs, les supporters et les spectateurs de l'événement.

C’était également un moyen de créer une résonance de l’Euro 2016 à travers une viralité forte sur les réseaux sociaux à moindre coût.

C’est dans ce contexte que 8 étudiants en Bachelor Chef de projet web 1 et 2 Digital Campus (Matthieu D’Elbée et Charlotte Nalpas de Bachelor 2, Julie Jacquot, Louis Cobigo, Clément Andrés, Anaïs Beguerie, Loris Courribet ett Yannick Ninot de Bachelor 1) ont accepté le rôle de médiateurs pour la valorisation et la participation de l’application. Leurs mission sur place, dans la FanZone, était de faire découvrir l’application aux visiteurs de le Fanzone, en expliquant le concept du jeu, en détaillant le fonctionnement de l’application et la démarche à suivre pour remporter des lots dont des places pour le 1/4 de final du 2 Juillet.

Julie Jacquot, étudiante en 1ère année de Bachelor chef de projet web à Digital Campus témoigne «Dans le cadre de l'euro 2016, nous faisons un stage sur la FanZone de Bordeaux afin de promouvoir une application, Instappen. Pour cela nous invitons les personnes présentent sur la FanZone à participer à un jeu. Pour cela ils doivent simplement se prendre en photo sur Instagram avec le hashtag #EUROabordeaux.»

Instappen a été reçue comme une application très intéressante et innovante, d’après Matthieu D’Elbée, étudiant en Bachelor 2. D’autres comme Anaïs Béguerie, pensent que l'application est une très bonne idée, et qu’elle permet de nous réunir chacun d'entre nous pour tout type d'événements importants. Elle nous confie aussi que ce stage lui a permis d'une part de participer à un des événements les plus importants de l'année 2016, mais aussi de s'améliorer sur l’explication au grand public d’une solution digitale. Pour Louis Cobigo, étudiant en 1ère année, ce stage lui a apporté une aisance à l’oral et lui a permis de pratiquer l’anglais dans des conditions réelles.

Certains nous rapportent même des idées de développement de l’application : « L'application Instappen est sympa autant pour un particulier que pour un professionnel. Si un particulier organise un événement, un anniversaire par exemple, il peut simplement créer un hashtag qu'utiliseront ses convives afin de retrouver toutes les photos de l'événement. Et pourquoi pas les publier en direct sur un mur pendant l'événement ? Pour un professionnel c'est la même chose. Pour un événement, une conférence, etc.» Que d’inspiration !

Nous leur avons demandé de résumer leur expérience de médiateurs pour l’EURO 2016. Parmi les mots-clés, on retrouve notamment : #evenement #espritdequipe #goal #tousensemble. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’ils sont plutôt unanimes sur le champ lexical ! Une preuve de plus que les valeurs d’unité de Digital Campus sont bel et bien ancrées.