Vous êtes ici

Marché de l’emploi numérique à Montpellier : le guide

Digital Campus Montpellier
Digital Campus Montpellier

Montpellier est une des grandes métropoles de France qui voit son économie numérique décoller. En effet, de grandes entreprises, mais également des start-ups innovantes ont décidé de s’y implanter. Voici tout ce qu’il faut savoir sur les opportunités du marché de l’emploi numérique de cette ville ainsi que sur les diverses entreprises locales spécialisées dans le digital.

Le marché de l’emploi numérique en France

La France est un des pays de l’Union Européenne à miser sur l’économie numérique afin de promouvoir de nouvelles opportunités professionnelles. Ainsi, des initiatives ont été prises afin d’aider les acteurs du domaine numérique à se développer. Il est à noter que ces mesures concernent à la fois les professionnels locaux, mais également les acteurs étrangers.
Il s’agit de créer à la fois des emplois, mais aussi d’implanter des structures pour favoriser les futurs emplois. En parallèle, des organismes de formation et des écoles viennent en aide pour orienter ceux qui s’intéressent au numérique en proposant des cursus et des programmes adaptés.

Le bilan du marché du numérique en France

En France, le marché du numérique est en pleine expansion et présente une forte croissance, que ce soit en termes de bilan ou de prévision.
En effet, Suntech Numérique présente un marché numérique qui a été moins impacté par la pandémie de Covid 19. La baisse du chiffre d’affaires lié à ce secteur d’activité particulier est estimée à -4,6 %, en 2020. Cette proportion équivaut à une baisse de 2,1 points, contrairement aux prévisions de -6,7 %.

Les chiffres sur les principales tendances des activités numériques en France

Les chiffres du marché des logiciels et des services au niveau du numérique sont assez flatteurs. En effet, les SMACS (Social-Mobility-Analytics-Cloud) parlent d’une croissance estimée à 14,9 milliards d’euros, d’une manière globale. En ce sens, le secteur du Cloud reste le leader incontesté du marché, avec une hausse de 12,2 %, soit 6,7 milliards d’euros en plus. Ensuite, viennent dans l’ordre les secteurs de :

  • La mobilité : baisse de 1,6 % (2,9 milliards d’euros) ;
  • L’analytics : croissance de 3,7 % (2,7 milliards d’euros) ;
  • La sécurité : 4,3 % de croissance (2,5 milliards d’euros).

La situation du marché du numérique en France ?

En France, comme dans les principales grandes métropoles du monde, le marché du numérique reste un secteur d’activité propice aux initiatives innovantes. Selon Syntech Numérique, il existe 3 grands leviers qui contribuent à la bonne santé de ce secteur :

  • Le modèle SaaS (Software as a Service) qui se renforce ;
  • Le développement de nouvelles offres, issues d’une activité poussée de la R&D (Recherche et Développement) ;
  • Une mise en conformité adaptée à tous les besoins.

De ce fait, il est à constater que les ENS (Entreprises de Services du Numérique) viennent en seconde place derrière les éditeurs de logiciels, malgré une croissance négative. Cela s’explique par le développement d’offres innovantes à travers la technologie Cloud/SaaS. Ces offres s’accompagnent également d’options tournées vers la cybersécurité. Par ailleurs, Syntech Numérique prévoit une intensification de ce type d’offre (Cloud) d’environ 24,3 %.
Le seul bémol signalé sur les activités numériques en France concerne le conseil en technologie. En effet, ce domaine a été durement frappé par la pandémie et présente une croissance de -12,3 % ainsi qu’une prévision de croissance négative de -3,3 % pour 2021. Ce secteur particulier devra ainsi patienter et fera l’objet d’une reprise lente :

  • De 6 mois pour l’énergie et les télécoms ;
  • De 6 mois à 1 an pour l’industrie automobile ;
  • Plus d’une année pour l’industrie aéronautique.

Enfin, le marché de l’emploi numérique en France présente une situation mitigée. En effet, ce marché représente environ 530 000 emplois, essentiellement dans le domaine de la conception de logiciels et des services numériques (ENS). De plus, Syntech numérique ne prévoit qu’une croissance globale de 1 % pour 2021.

La situation du marché de l’emploi numérique à Montpellier

Montpellier est une métropole du territoire français considéré comme étant une ville de connaissance ainsi qu’un terreau numérique. En effet, la ville et la région du Languedoc-Roussillon ont accueilli l’implantation d’une usine d’IBM dans les années 60. Il s’en est suivi l’arrivée de plusieurs sous-traitants offrant des services pour cette célèbre multinationale.
De nos jours, de nombreuses entreprises locales œuvrent dans le domaine du digital. La ville de Montpellier représente un des piliers de la French Tech et constitue le berceau de grands noms et de start-ups innovantes du numérique. Ainsi, la région Languedoc-Roussillon arrive à la seconde place, après l’Île-de-France, par rapport à l’implantation d’entreprises du digital, ainsi que divers incubateurs.
Les écoles et organismes de formation destinés aux futurs travailleurs de ce secteur prolifique se multiplient à Montpellier. La ville est un lieu à fort potentiel scientifique et intellectuel.

Le marché phare de l’emploi numérique à Montpellier : les jeux vidéo

La conception de jeux vidéo est l’activité vedette de l’emploi numérique de la ville de Montpellier. Plusieurs grands noms de ce domaine y sont présents. Il existe également des lieux de rassemblement de professionnels œuvrant dans l’industrie et les services numériques, et qui intéressent particulièrement les personnes en recherche d’emploi dans le domaine. Il s’agit :

  • Du cluster numérique Digital 113 ;
  • Du centre HPC@LR.

Montpellier : une ville destinée aux porteurs de projets numériques

Chaque porteur de projet numérique, local ou étranger, voit ses démarches facilitées. En effet, ils pourront facilement se renseigner au niveau de divers centres d’accueil comme :

  • L’Hôtel French Tech ;
  • Cap Oméga, une pépinière numérique ;
  • Le Montpellier International Business Incubator.

L’industrie culturelle et créative de Montpellier

Depuis 2009, la ville de Montpellier mise sur la créativité afin de développer le marché de l’emploi numérique. La mise en place du projet Cité Créative en fait partie. Ce quartier mixte se destine à :

  • La population jeune afin de stimuler la créativité ;
  • La communauté des industries culturelles et créatives (ICC).

La Cité Créative de Montpellier présente une surface de 30 000 m², occupée par :

  • Des entreprises œuvrant dans le tertiaire et le commerce, pour la plupart dans les activités digitales ;
  • 2 500 logements ;
  • Environ 200 entrepreneurs regroupés autour de la Halle Tropisme favorisant les rencontres et les échanges entre les professionnels et le grand public ;
  • 4 écoles au niveau du Campus créatif : Esma, ETPA, Ciné Créatifs et IPESAA.

Montpellier : la formation comme levier de développement de l’emploi numérique

Mis à part le Campus créatif de la Cité Créative de Montpellier, la métropole de la région Languedoc-Roussillon dispose également d’écoles et d’organismes de formation. Ces derniers misent sur la formation aux divers domaines du numérique afin de favoriser le développement de ce secteur d’activité.
Ainsi, le domaine du numérique tient désormais une place majeure au sein des programmes d’enseignement. Les formations sont dispensées notamment au niveau :

  • Des universités : Master en Sciences et Numérique (Santé, Humanités numériques, etc.) ;
  • Des écoles d’enseignement supérieur : Epitech ou Digital Campus, entre autres ;
  • Des écoles qui ont obtenu le label GEN, dont Up To, Didinamic, etc ;
  • De divers ateliers numériques, essentiellement ceux organisés par Google au niveau de l’Hôtel French Tech

Les entreprises du numérique à Montpellier

Montpellier se présente comme l’une des métropoles françaises qui se veut innovante au niveau du marché de l’emploi numérique. Plusieurs grands noms ainsi que des start-ups s’y sont installés afin de permettre ce développement, dont ceux qui sont labellisés French Tech.

MATOOMA : faciliter le dialogue entre les machines

MATOOMA (Machine to machine) est une entreprise créée en 2012. Sa vocation est de créer un système de communication via des cartes SIM afin de gérer des alarmes, horodateurs, voire des panneaux photovoltaïques.

Expernova, expert en Big Data

Le Big data est également un domaine important du numérique. Expernova s’y distingue en proposant son expertise scientifique dans le domaine.

Nelis, le représentant de la relation client 2.0

Nelis met à disposition de sa clientèle un logiciel pour faciliter la relation client. La société commercialise par ailleurs via un système d’abonnement une plateforme en ligne éponyme.

Amaplace : vers une conciergerie d’entreprise facilitée

Amaplace propose des services de conciergerie d’entreprise, un concept venu tout droit des États-Unis. L’entreprise propose aux grands groupes qui peuvent se le permettre des services haut de gamme, tels que la garderie, la réparation de véhicules, les massages, entre autres.

Awox : pour le développement des objets connectés

Awox a été créée en 2003 afin de développer des objets connectés et de permettre au grand public de les utiliser facilement au quotidien. Il est possible de citer, entre autres, les lampes LED aux fonctionnalités augmentées.

Soledge : la hi-fi connectée

Soledge est également un acteur du numérique à Montpellier. L’entreprise propose depuis 2010 des systèmes audio innovants, que ce soit au niveau du stockage ou de l’écoute.

Noospher, des boîtes à idées numériques

Noospher s’adresse aux entreprises, aux associations, mais aussi aux collectivités afin de les aider à lancer des boîtes à idées en ligne.

Virdys, l’expert en cartes de visite avec animation 3D

Créée en 2009, Virdys utilise l’animation 3D afin de créer des cartes de visites innovantes et interactives.

Authentication Industries : encore plus d’authenticité avec le numérique

Authentication Industries (AI) a pour ambition de concevoir des outils afin d’authentifier de manière infaillible des documents, et ce depuis sa création en 2012.