Les étudiants Passerelle de Digital Campus Lyon animent des ateliers de robotique et de codage à des enfants en école primaires depuis 2016, un projet en partenariat avec Fréquences écoles et le collectif Ldigital. Cette opération a pour but de sensibiliser les jeunes enfants à la culture numérique et aux nouvelles technologies.

Pendant le temps réservé aux activités périscolaires, les étudiants de Digital Campus Lyon, issus de la formation Passerelle « Conduite de Projet Web » vont à la rencontre des enfants d’écoles primaires et animent des ateliers développés par l’association Fréquence écoles.

Ces activités portent plus précisément sur le code, la programmation, les automatismes et la robotique. Cette opération à aussi pour but de vérifier la capacité des étudiants de Digital Campus Lyon à encadrer ces ateliers et à respecter les trames pédagogiques fournies par l’association.

A la recherche d’écoles formant de futurs professionnels du secteur de la communication, des médias et du numérique, l’association Fréquence écoles s’est tournée vers Digital Campus Lyon et ses étudiants afin de trouver des intervenants capables de transmettre cet intérêt et cette appétence pour le digital à ces jeunes enfants. Suite au succès du premier test, l'opération s'est déployée dans 2 Ecoles en 2017 : l’école Saint Sacrement et l’école Pasteur à Lyon.

Plus de 10 ateliers seront animés durant Février et Mars par la promotion DC Passerelles 2017.

La programmation, le code et les automatismes sont présents partout. Que ce soit pour détecter des maladies, assister des personnes à mobilité réduite où simplement nous aider dans notre quotidien, les nouvelles technologies font partie intégrante de notre vie et ne cesse de se développer. La preuve en est avec les IA, intelligences artificielles, les exosquelettes et autres inventions programmées pour nous rendre notre vie plus agréable et plus facile. Contrairement à ce que l’on pense, les enfants ne sont pas forcément à l’aise avec les nouvelles technologies et encore moins avec la résolution de problèmes techniques. Grâce à cette initiation, les enfants peuvent mieux comprendre les machines qui les entourent et leur fonctionnement afin de mieux les appréhender, et peut être même à leur tour en créer.

De leur côtés, les étudiants de la formation Passerelles somment cette expérience en une seule phrase : « C’est pédagogiquement très intéressant, d’apprendre à se mettre en retrait et de s’imaginer à la place des enfants afin d’expliquer au mieux les principes du code ». La vulgarisation n’est pas une chose facile mais c’est aussi ce qui caractérise un étudiant DC : savoir transmettre et apprendre de façon claire et précise.

Pour en savoir plus sur l’Opération Code à l’école, découvrez nos DCprojets.