Vous êtes ici

L’IA responsable : qu’est-ce que c’est ?

Photo représentant un algorithme vivant
Photo représentant un algorithme vivant

Plongez-vous dans le monde de l’intelligence artificielle et découvrez le concept de l’IA responsable, concept innovant et plus sécurisé de ces nouveaux outils !

L’intelligence artificielle en quelques lignes

L’Intelligence Artificielle est un ensemble de théories et de techniques développant des programmes informatiques complexes capables de simuler certains traits de l’intelligence humaine.

Ces outils peuvent être très utiles et permettent parfois de gagner du temps ou d’aider les humains dans leurs réflexions et leurs créativités. Elles sont donc énormément utilisées au sein des entreprises. Mais l’intelligence artificielle peut avoir un impact négatif sur celle-ci.

De nombreuses entreprises se posent donc des questions concernant l’éthique, la confiance, la légalité, la gouvernance des données et la confidentialité.

On peut donc se demander comment pouvons-nous développer notre confiance envers les IA. C’est à ce moment, qu’intervient le terme d’intelligence artificielle responsable.

L’intelligence artificielle responsable : qu’est-ce que cela signifie ?

L’Intelligence Artificielle responsable, parfois appelé IA de confiance est le fait d’utiliser ces outils de manière à impacter positivement l’entreprise. Par exemple, dans l’optique d’augmenter les compétences des salariées. Ce type d’IA englobe un ensemble de principes, de politiques et de pratiques visant à assurer que l’IA est utilisée de manière éthique, transparente et respectueuse des droits de l’homme.

L’IA responsable entraîne donc le développement de nombreux outils autour du modèle d’IA pour le rendre responsable et éthique. Ce système peut être développé par des entreprises expertes spécialisées dans ce domaine, mais chaque entreprise qui souhaite développer sa propre IA a également la responsabilité de la développer dans un angle responsable.

L'IA utile à tous les humains

Sur quels principes repose l’IA responsable ?

L’IA responsable repose sur 7 grands principes qui permettent de respecter les valeurs et principes de l’entreprise et de la société :

1er principe 

  • Équité et non-discrimination: s’assurer que ces outils et ces logiciels ne produisent pas de discrimination envers les utilisateurs.

2ème principe

  • Augmentation humaine : s’assurer de toujours pouvoir avoir un contrôle humain sur ces outils.

3ème principe

  • Confidentialité et gouvernance des données : développe des outils et des processus qui permettent de protéger correctement l’ensemble des données.

4ème principe

  • Responsabilité: chaque personne qui participe au projet à sa part de responsabilité.

5ème principe 

  • Transparence : s’assurer de toujours comprendre ces outils et les résultats pour pouvoir l’améliorer et le maîtriser.

6ème principe

  • Sécurité et fiabilité: s’assurer de la sécurité des données, de la fiabilité du modèle qui doit être robuste. Mettre en place des outils autour du modèle d’IA qui permettent de la contrôler et maîtriser sa précision.

7ème principe

  • But éthique et bénéfice sociétal: pouvoir évaluer les bénéfices et les risques sur la société, l’économie et l’écologie. S’assurer que ces outils soient centrés sur l’humain et pouvoir maîtriser l’impact social.

Pourquoi une approche responsable de l’IA ?

L’intégration de l’intelligente artificielle dans nos sociétés exige une approche responsable pour garantir des résultats bénéfiques et éthiques. L’IA responsable met donc l’accent sur la transparence, la responsabilité, la confidentialité et la participation des parties prenantes.

En adoptant des principes éthiques et en établissant des lignes directrices claires, nous pouvons façonner un avenir où l’IA est utilisée de manière responsable pour améliorer la capacité des entreprises et la vie des salariés.

L'actualité du réseau Digital Campus

Digital Pop in le live Twitch sans filtre

Le live Twitch sans filtre sur les métiers du digital

Lire l'article

Etudiant Digital Campus en Alternance

Le Bachelor : 3 ans de formation mais une seule à financer

Lire l'article

Voir toute l'actualité