En avril dernier, nous vous annoncions la victoire d’une équipe de Digital Campus Montpellier lors d’un challenge organisé par la Fédération de la Formation Professionnelle. Fort de cette réussite, ils ont été invités les 5 et 6 juin 2018 à présenter leur projet à Muriel PENICAUD (Ministre du Travail) au Ministère du Travail ainsi qu’à Pierre-André IMBERT (Conseiller Social du Président de la République) et Cédric O (Conseiller participations publiques et économie numérique du Président de la République) à l’Élysée.

Pour rappel, les 9 et 10 avril, la FFP a organisé un hackathon (Hack ta formation) pour imaginer ce que pourrait être la future application CPF annoncée par le Gouvernement. Cet évènement mobilise, depuis le 8 mars, cent cinquante étudiants de Prépa Mastère du digital (UX Design, Développeurs, Webmarketeurs, etc.) dans cinq villes de France. Cet hackathon vise à imaginer l’expérience utilisateur et la maquette de l’application, et ainsi à contribuer aux réflexions sur l’amélioration de l’accès à la formation professionnelle en France grâce aux outils numériques.

Ces deux rencontres au sommet de l’état sont l’occasion pour les étudiants de présenter leur travail. On y découvre une application simple d’utilisation, intuitive, et surtout « centrée sur l’utilisateur ». Il sera alors possible de se créer un compte en quelques clics, et de trouver la bonne formation suite à un test de personnalité avancé. Comme précisé dans le cahier des charges du gouvernement, cette application pourra accompagner l’utilisateur tout au long de ses démarches, jusqu’à l’inscription finale à la formation choisie, et son paiement.

La prochaine étape sera la plus ambitieuse : développer l’application et la mettre en ligne pour le deuxième semestre 2019. Muriel PENICAUD précise d’ailleurs que « ce n’est pas juste une appli pour accompagner une réforme, c’est vital de réussir ce projet, parce que ce n’est qu’à cette condition qu’on va changer les mentalités et la confiance de nos concitoyens, en apportant ce droit à la formation ».

Les étudiants de Digital Campus Montpellier sont désormais sollicités pour rencontrer la Caisse des Dépôts et Consignations ainsi que les startups d’État en charge du développement, pour poursuivre la bonne mise en œuvre du projet, et vérifier que leurs propositions soient reprises dans la future appli CPF.

hacktaformation école de web