Parcoursup : tout ce qu’il faut savoir sur la plateforme

Digital campus - orientation - parcoursup

Parcoursup est la plateforme mise à disposition des futurs bacheliers pour effectuer leur préinscription dans l’enseignement supérieur public français. Même si l’entrée dans les établissements supérieurs est conditionnée par l’obtention du bac, l’après-bac se prépare bien avant l’examen.

Parcoursup, c’est quoi ?

Ce site est destiné à faciliter les formalités d’inscription en première année dans l’enseignement supérieur. Il rassemble la majorité des formations post bac.

Le rôle de Parcoursup

Parcoursup joue le rôle d’interface entre les élèves de terminale et les établissements supérieurs. Il aide l’élève à effectuer un choix mûrement réfléchi sur son orientation. Il est important que l’étudiant poursuive ses études dans la voie à laquelle il aspire pour son épanouissement professionnel. C’est pourquoi Parcoursup offre aux candidats des outils et des aides très utiles pour leurs démarches d’inscription. Ils peuvent ainsi :

  • Avoir accès à des renseignements sur les formations : le site liste les enseignements post bac existants. Plus de 17 000 formations sont disponibles sur la plateforme. Le futur candidat peut consulter toutes les informations spécifiques à chaque formation comme les contenus des cours, le taux de passage en deuxième année ou le panorama des débouchés.
  • Effectuer des recherches concernant les formations susceptibles de leur plaire : le moteur de recherche propose différents filtres permettant une investigation approfondie, sur un type de formation dans une ville définie, par exemple.
  • Obtenir des informations sur les différentes écoles ou universités : les liens vers les sites ou pages de chaque établissement sont notamment disponibles sur la plateforme.
  • Rédiger leurs vœux : ils sont à inscrire dans la rubrique « projet de formation motivé ». Chaque vœu doit être accompagné d'une lettre de motivation. Elle sera jointe au dossier à destination de chaque responsable d’admission concerné.
  • Faire le suivi de leur dossier.

Cette plateforme est pratique et efficace. Les étudiants effectuent leurs démarches sur un seul et unique outil. Il est important de noter que le site actualise à chaque début d’année la liste des formations disponibles. Les étudiants disposent ainsi de toutes les cartes pour faire le meilleur choix.

Les catégories de formation sur Parcoursup

Le site actualise à chaque début d’année sa liste des formations disponibles en France. Les étudiants ont ainsi le choix parmi différents établissements, mais également divers types de formation. Il en existe 2 catégories :

  1. Les formations non sélectives à l’université : il s’agit des diverses licences et des parcours spécifiques accès santé (PASS). Les étudiants peuvent avoir accès à ces formations dans la limite des places disponibles de chaque université. Depuis 2021, des parcours préparatoires au professorat des écoles (PPPE) sont disponibles sur Parcoursup pour les élèves aspirants à être professeurs des écoles. 24 licences de PPPE réparties dans 22 académies sont accessibles sur le site.
  2. Les formations sélectives : il s’agit des CPGE (classes préparatoires aux grandes écoles), écoles d’ingénieurs, de commerce et de management, STS (sections de technicien supérieur), IFSI (instituts de formation en soins infirmiers) et autres formations paramédicales, EFTS (établissements de formation en travail social), IUT (institut universitaire de technologie), Sciences Po / Instituts d’Etudes Politiques, formations aux métiers de la culture, du sport. Ont été intégrées en 2021 sur le site, les formations sélectives suivantes :
  • Les 4 Écoles nationales vétérinaires françaises (ENV) rassemblées pour offrir une voie d’entrée aux élèves de terminale appelée « Première Année Commune aux Ecoles Nationales Vétérinaires » ;
  • Des bachelors universitaires de technologie (BUT) offrant une formation intégrée de 3 ans pour obtenir le grade licence. 24 spécialités sont recensées ;
  • Deux nouvelles filières en classe préparatoire : Economique et commerciale voie générale (ECG) et Mathématiques, physique, ingénierie, informatique (MP2I) ;
  • Des formations de management ou d’ingénieurs et des formations en apprentissage validées par une licence ;
  • Des formations qualifiantes préparant aux métiers du ministère des Armées.

Quelles sont les échéances ?

Pour s’inscrire dans les temps à la formation de son choix, il est important de tenir compte des différentes échéances du calendrier.

Étape 1 : se renseigner et partir à la découverte des formations

Cette étape se déroule en général de fin novembre à janvier.

- Fin novembre : les lycées organisent au début de cette période une première semaine d’orientation. Cette session a pour objectif d’aider chaque élève à définir la voie qu’il souhaite prendre pour son cursus post bac.

- Au début du mois de décembre : l’étudiant complète sa fiche de dialogue. Elle doit être remplie avant le premier conseil de classe. Dans ce document formel, l’élève exprime ses intentions d’orientation post bac. Il permet à l’équipe pédagogique de donner des conseils et des recommandations à chaque élève sur ces choix définitifs. C’est durant le premier conseil de classe que la fiche sera examinée par le corps pédagogique. De nombreuses questions sont posées à l’élève dans ce document :

  • Ses points forts / faibles et extra-scolaires ;
  • Ses centres d’intérêt / ses activités en dehors du lycée ;
  • Une projection sur sa vie professionnelle dans dix ans ;
  • Un QCM sur sa manière d’envisager sa future insertion professionnelle ;
  • Un exposé en quelques lignes de son projet d’études, ses atouts et ses difficultés éventuelles ;
  • Un QCM sur sa méthodologie d’investigation pour son orientation ;
  • Ses intentions d’orientation (type de formation, filière).

- Fin décembre : Il est conseillé à l’élève de consulter le site de Parcoursup. Il prendra ainsi connaissance des procédures à suivre. Il pourra prendre connaissance pour chaque formation : des contenus, des attendus, des perspectives professionnelles et des critères de sélection des dossiers.

Étape 2 : rédiger ses vœux et compléter son dossier

De janvier à mai, l’élève formalise sa candidature.

  • En janvier : la deuxième semaine d’orientation et les journées portes ouvertes des établissements supérieurs sont organisées. Ces évènements permettent à l’élève d’approfondir sa réflexion sur son cursus post bac. Il pourra compter sur le soutien de ses professeurs principaux pour l’aiguiller.
  • De janvier à mi-mars : c’est le moment de s’inscrire sur le site de Parcoursup. L’étudiant procède à la création de son dossier candidat. Il doit alors rédiger ses vœux. Il est à noter que le nombre maximum de vœux autorisés est de 10 (avec la possibilité de formuler des sous-vœux en fonction des formations). Il n’y a pas d’ordre de priorité pour la formulation des vœux. Ces derniers doivent être finalisés avant mi-mars.
  • En mars : La fin du deuxième trimestre annonce également le deuxième conseil de classe. Durant ce conseil, une fiche « Avenir » est complétée pour chacun des vœux rédigés par l’élève de terminale. Cette fiche contient les appréciations des professeurs ainsi que l’avis du chef d’établissement.
  • Début avril : le candidat doit finaliser son dossier. Il doit veiller à fournir toutes les pièces et informations exigées par les formations. C’est le dernier délai pour confirmer les vœux.
  • D’avril à mai : les établissements procèdent à l’examen des candidatures.

Étape 3 : verdict des établissements et choix définitif du candidat

C’est la dernière ligne droite pour l’inscription.

  • Vers la mi-mai : le candidat consulte les réponses des établissements sur le site Parcoursup. Pour les demandes acceptées, l’élève doit répondre dans les échéances mentionnées sur le site.
  • En juin : durant les épreuves écrites du baccalauréat, les procédures sont suspendues temporairement.
  • De fin juin à mi-septembre : c’est l’entrée dans la phase complémentaire. L’élève peut rédiger de nouveaux vœux. Il peut alors avoir la chance d’être accepté dans la formation désirée, mais dans la limite des places disponibles. Il peut solliciter l'accompagnement individualisé de la commission d'accès à l'enseignement supérieur (CAES) de son académie.
  • Début juillet : les résultats du baccalauréat sont publiés.
  • Avant mi-juillet : le candidat doit confirmer son inscription définitive.
  • De mai à septembre : les candidats qui n’ont pas reçu de réponse favorable peuvent bénéficier d’une aide auprès de leur lycée ou du Centre d'Information et d'Orientation (CIO).

Quelles sont les alternatives à Parcoursup ?

Si de nombreux établissements supérieurs sont accessibles sur la plateforme, il existe également des solutions hors Parcoursup.

L’inscription dans un établissement hors Parcoursup

Ici, pas de site où toutes les procédures sont réunies. L’étudiant doit rechercher la formation qui l’inspire. Il est conseillé de faire des investigations sur internet pour découvrir des sites qui proposent une liste de formation accessible hors Parcoursup. Il est également vivement recommandé de se rendre aux divers salons d’orientation. L’étudiant pourra entrer directement en contact avec les écoles qui l’intéressent.
Les conditions d’admission sont spécifiques à chaque école. Il peut s’agir : d’un concours d’entrée, d’une sélection sur dossier, de la présentation du CV accompagné d’une lettre de motivation, d’un entretien oral, d’une présentation de book personnel…

Les formations hors Parcoursup

De nombreux établissements se chargent eux-mêmes de leurs admissions sans avoir recours au site de Parcoursup. On peut citer :

  • Des écoles de management hôtelier, de restauration et de tourisme (CMH Academy Paris, Ferrandi, Glion, ESCAET) ;
  • Des écoles de commerce et management (ESCD 3A, Talis Business School) ;
  • Des écoles de communication (ISEG Marketing & Communication School, ESCCOM Nice, EFAP) ;
  • Des écoles de multimédia (Digital Campus, IPSSI, Sup’internet) ;
  • Des écoles de journalisme (IUT de Lannion, EDJ, Institut européen de journalisme) ;
  • Des écoles d’ingénieurs et d’ingénierie (Epitech, In’Tech Info) ;
  • Des formations paramédicales et sociales (IFSI) ;
  • Des écoles d’art (ENSAD, Les Gobelins) ;
  • Des Instituts d’Études Politiques (IEP) ;
  • Des écoles de gestion (ICS Bégué, ENDGDE) ;
  • Des écoles de finance (ICS Bégué, ESG Finance, ICEE) ;
  • Des écoles d’assurance (IFPASS, CFA DIFCAM, ESA) ;
  • Des écoles en ressources humaines (Sup des RH, IGS-RH) ;
  • Des classes préparatoires privées ;
  • Des licences sélectives (Collège de Droit de Paris 2 Assas, les doubles cursus de Licence et licences bi-disciplinaires de l’UPMC).