Vous êtes ici

Les métiers du numérique à Bordeaux

Digital Campus Bordeaux
Digital Campus Bordeaux

L’emploi numérique est un marché de plus en plus florissant, notamment dû à l’émancipation à grande vitesse de la numérisation des tâches. En France, et notamment à Bordeaux, ce marché se distingue plus particulièrement. En effet, la ville a été labellisée comme étant le pionnier de la French Tech, en 2014. Zoom sur l’état du marché de l’emploi numérique ainsi que sur les entreprises locales spécialisées dans le digital à Bordeaux.

Le marché de l’emploi numérique en France

L’emploi numérique en France, comme partout ailleurs, est un secteur en pleine croissance depuis quelques décennies. Ainsi, le pays a décidé de labelliser les acteurs performants tout en facilitant leur croissance. Il s’agit du label « French Tech ».

Le Label French Tech : de quoi parle-t-on ?

La French Tech est une initiative du gouvernement français afin de mettre en avant l’écosystème de start-ups de plusieurs villes françaises, et de permettre à des entreprises innovantes de s’appuyer sur une identité visuelle commune. Il s’agit par ailleurs d’un label permettant à leur détenteur de favoriser le développement du marché de l’emploi numérique en France.

Les domaines d’activité des entreprises labellisées French Tech

En France, les secteurs d’activité auxquels se consacrent les entreprises French Tech se présentent comme des réseaux thématiques. Ces domaines sont généralement orientés vers :

  • La santé : biotechnologies, services aux personnes âgées, etc. ;
  • Les objets connectés, l’impression 3D ou la robotique ;
  • La formation, la culture, le sport ou les loisirs ;
  • L’environnement, le développement durable, les transports intelligents ;
  • La finance, les assurances ou le financement participatif ;
  • L’alimentation, l’agriculture ;
  • La sécurité et la protection des données personnelles (RGPD ou Règlement général sur la protection des données) ;
  • Le commerce ou la consommation collaborative.

Le label French Tech : une capacité à aider les entreprises du numérique

Le label French Tech n’est pas seulement limité à la garantie d’une performance dans le domaine du numérique. Ce label permet également d’aider les acteurs de ce domaine d’activité à travers des financements. Les principaux systèmes de financement de ce label sont les suivants :

  • La bourse French Tech

Comme son nom l’indique, il s’agit d’un dispositif permettant aux start-ups françaises de bénéficier d’une bourse. La bourse French Tech se présente comme une subvention de plus en plus populaire pour soutenir les entrepreneurs dans leur prise de risque, essentiellement au tout début de leurs projets.
Cette subvention s’adresse aux personnes physiques ou morales dont les activités ont moins d’un an d’existence. Cependant, les bénéficiaires devront présenter une ou plusieurs activités véritablement innovantes, c’est-à-dire qui impactent de manière conséquente le développement du domaine du numérique.

  • Le French Tech ticket

Le French Tech ticket est un dispositif d’aide qui a pour objectif d’inciter des entrepreneurs étrangers à créer des activités numériques et innovantes en France. De plus, cette initiative permet de développer des partenariats entre ces entrepreneurs étrangers et les entreprises locales.

La situation du marché de l’emploi numérique à Bordeaux

Au niveau du territoire français, Bordeaux est une métropole, labellisée French Tech en 2014. De ce fait, le marché de l’emploi numérique y est prospère et le développement des entreprises du numérique est en bonne voie.

Quelques chiffres sur le marché de l’emploi numérique à Bordeaux

L’année 2017 fut une période florissante pour le marché de l’emploi numérique à Bordeaux. En effet, la ville a créé au moins 7 800 emplois dans ce domaine.
Concernant le marché du digital, environ 25 000 emplois ont été créés sur l’ensemble de la région Nouvelle-Aquitaine.
Le label French Tech a considérablement boosté le développement du marché de l’emploi numérique à Bordeaux. En effet, le secteur compte maintenant :

  • 600 acteurs du numérique ;
  • 20 structures d’accompagnement ;
  • 25 Hubs ;
  • 110 000 étudiants, en provenance de 40 écoles.

La ville de Bordeaux compte environ :

  • 4 700 entreprises du numérique ;
  • 22 400 emplois liés à ce domaine d’activité.

En somme, le marché de l’emploi numérique à Bordeaux intéresse de plus en plus de personnes en quête de nouvelles perspectives professionnelles.

Les secteurs du numérique florissants à Bordeaux

À Bordeaux, les secteurs les plus florissants sont les suivants :

  • L’e-santé ;
  • L’e-commerce et le commerce connecté ;
  • La communication digitale ;
  • Les jeux vidéo ;
  • La réalité virtuelle et augmentée ;
  • L’imagerie ;
  • Les transports intelligents.

Les entreprises et la formation au numérique à Bordeaux

Le grand boom du marché de l’emploi numérique en région Nouvelle-Aquitaine a permis à Bordeaux d’accueillir plusieurs entreprises spécialisées dans le digital. En ce sens plusieurs start-ups, mais aussi des grands noms de ce domaine d’activité s’y sont installés. Il s’agit de grandes enseignes et de start-ups innovantes en quête de développement.

Le pôle Digital Aquitaine

Digital Aquitaine est une association créée en 2014, dans le but de soutenir les ambitions de la région Nouvelle-Aquitaine à s’intégrer aux activités numériques. Ainsi, l’association se présente comme étant un pôle de compétitivité pour tous les acteurs présents à Bordeaux et sa région, voire au-delà. L’association œuvre à développer durablement l’économie numérique en animant divers domaines d’excellence.

L’association Digital Aquitaine s’est fixé pour missions :

  • D’animer l’économie numérique ;
  • De soutenir l’émergence de projets innovants ;
  • D’accompagner la croissance des start-ups ;
  • De promouvoir l’économie numérique en France et au niveau international.

Les activités de l’association Digital Aquitaine concernent les domaines suivants :

  • Club Commerce Connecté : facilitation de la mise en place du commerce connecté ;
  • Smart4D : simulations numériques ou réalités virtuelles et augmentées pour favoriser l’émergence d’usines futuristes ;
  • TOPOS : mobilité, transports intelligents voire les applications satellitaires ;
  • TIC Santé ou e-santé ;
  • IA (Intelligence artificielle) et Datascience.

Cependant, l’association mise sur des principes fondamentaux pour se distinguer des autres entités qui exercent des activités similaires, dont :

  • Une gouvernance confiée aux acteurs de l’économie numérique ;
  • La forte volonté de primer le dynamisme et l’excellence de chaque acteur ;
  • Une ouverture à tous les acteurs de cette économie, dont les écoles, les professionnels, les laboratoires, etc.

Les entreprises du numérique de Bordeaux et de la Nouvelle-Aquitaine

Au niveau de la Nouvelle-Aquitaine ainsi que de la ville de Bordeaux, de grands noms du numérique et du digital sont présents. En effet, y sont installés :

  • Cdiscount, dont le siège de la marketplace se situe à Bordeaux et à Cestas ;
  • Ubisoft, spécialisé dans l’édition de jeux vidéo ;
  • Betclic, la célèbre plateforme de paris en ligne ;
  • OVH.

Cependant, des start-ups et des entreprises qui ont moins d’envergure que ces grands noms ont également décidé de s’implanter à Bordeaux. Il s’agit d’entreprises qui œuvrent dans plusieurs types d’activités :

  • La communication digitale: Com Together, My Digitools, Spationaute, Orbiteo, Brad Coudray, etc. ;
  • Le référencement et la stratégie SEO / SEA : Optimiz me, Eskimoz, Thrive, 209 Agency, Indixit, Influa ou Seo Design ;
  • La création de sites Web : My Swann Développement Web, Web Design Marchand, AZPrint.fr, Sympozium Agence Digitale, Happiness, etc. ;
  • L’édition de logiciels en mode SaaS : Neeva Solutions RH, Littlebluefox, Je Pilote, Surveyboard ou Mapotempo ;
  • L’e-commerce : Agence 123, Agence Envergure Digitale, Cdiscount, La2Web, Les Sisterettes, Trailstore, etc.

D’autres entreprises ont également fait le choix de la ville de Bordeaux pour développer leurs activités, dont :

  • JDC : matériels pour les commerçants, entreprises ou administrations ;
  • Conserto : prestation de conseil et d’expertise informatique ;
  • Atos : technologies relatives au Cloud, à la cybersécurité ou aux super calculs ;
  • Jobijoba : spécialisée en Big Data ;
  • CGI : conseils et services numériques ;
  • Dekra : prestation de services en B2B, pour les professionnels de la mobilité et de la distribution automotive.

La Cité numérique de Bordeaux

Vers l’année 2018, la Cité numérique a vu le jour à Bordeaux. Ce vaste espace d’environ 25 500 m² à Bègles est né de la volonté de reconvertir le centre de tri postal. La Cité du numérique abrite en son sein :

  • Un incubateur ;
  • Une pépinière ;
  • Un centre de ressources ;
  • Des restaurants ;
  • Une crèche.

La Cité du numérique ainsi que le bâtiment de la French Tech de Bordeaux sont des projets issus de la seconde vague de labellisation French Tech (2019). Désormais, la Cité numérique ne cesse de croître et voit ses résidents présenter de multiples activités digitales. En effet, la Cité numérique de Bordeaux accueille les acteurs des start-ups locales, mais également de grands groupes du numérique et d’envergure nationale, voire internationale.

Les divers métiers du marché de l’emploi numérique à Bordeaux

Divers emplois naissent de l’expansion du marché de l’emploi numérique à Bordeaux. Ce sont essentiellement des métiers spécifiques comme :

Les écoles et organismes de formation aux activités numériques de Bordeaux

Des écoles et des organismes de formation se sont installés à Bordeaux pour former les futurs acteurs du secteur numérique. De plus, le projet « 500 000 formations » a contribué à l’éclosion de plusieurs écoles de formation en Nouvelle-Aquitaine. La métropole mise sur le développement de ces écoles et organismes de formation afin de faciliter l’accès aux emplois du numérique.
La région ambitionne dans ce sens de déployer le très haut débit sur tout son territoire pour accompagner l’effort de formation, notamment en faveur des chômeurs de longue durée.
Les écoles et organismes qui dispensent des formations dans le digital à Bordeaux et en région Nouvelle-Aquitaine sont :

  • ECV – Creative Schools & Community : Campus Bassins (Flot, place Alice Girou) et campus Chartron (42 Quai des Chartrons) ;
  • Digital Campus Bordeaux : 20, quai Lawton ;
  • ESCEN (École Supérieure de Commerce et d’Économie Numérique) : 101 quai des Chartrons ;
  • EPITECH : 81-89 rue du Jardin Public ;
  • École Brassar : 22 quai de Bacalan ;
  • Ynov Campus : 89 quai des Chartrons ;
  • Formasup Campus : 89 quai des Chartrons.